13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 23:01

Jour marquant pour les Français. Jour où être Français devrait réveiller le sentiment d'appartenir à une nation, à une histoire, à une culture,  à une tradition d'humanisme et à un esprit laïc.

Certes, il y eut, le 14 juillet 1789, la prise de la Bastille, cette prison royale, symbole de la toute puissance monarchique. Mais il y eut le 14 juillet 1780, un an plus tard, Fête de la Fédération, fête historique, journée pacifique, sans une goutte de sang répandu. C'est à cette fête, la première vraie fête nationale, qu'est dédié un bronze de Léopold Morice, place de la République à Paris, coulé en 1883 pour commémorer le centième anniversaire de 1780.

C'est une loi, un siècle plus tard, adoptée par l'Assemblée Nationale le 8 juin 1880  et par le Sénat le 29 juin dans la foulée (1), qui, promulguée au Journal officiel le 6 juillet 1880 stipule que la République française adopte la date du 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle. Aucune référence historique n'est donnée dans ce décret officiel. 

Depuis, des festivités sont devenues incontournables: le défilé militaire sur les Champs Elysées, les Bals populaires organisés par un très grand nombre de Communes, les feux d'artifices qui ne sont qu'une reprise des fééries initialement conçues pour les plaisirs royaux... 

Que cette fête nationale, cette année, dans un monde économique difficile, dans une France divisée et qui hésite sur le chemin à privilégier, reste fidèle à ses origines pour promouvoir les fondamentaux de liberté, d'égalité et de fraternité!

Jean Bisson - 14 07 2012

1- Dans le texte officiel, cet extrait du discours au Sénat du rapporteur Henri Martin: "A ceux de nos collègues que des souvenirs tragiques feraient hésiter, rappelons que le 14 juillet 1789, ce 14 juillet qui vit prendre la Bastille, fut suivi d’un autre 14 juillet, celui de 1790, qui consacra le premier par l’adhésion de la France entière, d’après l’initiative de Bordeaux et de la Bretagne. Cette seconde journée du 14 juillet, qui n’a coûté ni une goutte de sang ni une larme, cette journée de la Grande Fédération, nous espérons qu’aucun de vous ne refusera de se joindre à nous pour la renouveler et la perpétuer, comme le symbole de l’union fraternelle de toutes les parties de la France et de tous les citoyens français dans la liberté et l’égalité. Le 14 juillet 1790 est le plus beau jour de l’histoire de France, et peut-être de toute l’histoire. C’est en ce jour qu’a été enfin accomplie l’unité nationale, préparée par les efforts de tant de générations et de tant de grands hommes, auxquels la postérité garde un souvenir reconnaissant."

Partager cet article

Repost 0

commentaires