11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 23:00

Fin mars dernier, des débris humains, restes d'un suicidé,  ont été retrouvés sur une aire de l'auto-route A7, près de Montélimard.  L'enquête policière a permis  de remonter  à l'entreprise de désinfection  qui avait été chargée par une famille de nettoyer un loft à Bagnolet, à la suite d'un suicide. Cette entreprise de nettoiement-désinfection  aurait dû incinérer  les restes humains.  Il  est  choquant  que des professionnels du nettoyage ne sachent pas ou ne se renseignent  pas lorsqu'il leur arrive un travail excetionnel à assumer.

Le respect  de tous restes humains  est  un devoir civique. Tout citoyen, en France, y est contraint.  Il est vrai  qu'on ne doit pas en parler souvent  dans les cours d'instruction civique de nos collèges... Mais on devrait le faire auprès des professionnels chargés précisément du nettoyage public.


Si aucune ordure ne doit être déposée en vrac dans un lieu public, à plus forte raison aucuns débris humains ne doivent être abandonnés sans le respect qui leur est dû.

 

L'entreprise de nettoyage a été condamnée. Mais n'est-ce pas sur le défaut d'éducation des personnes de la profession qu'il faudrait sensibiliser de cette lacune? 


Jean Bisson -  12 04 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires