29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 00:03

Le 30 novembre dernier, Benoît XVI a béni un portrait de Saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars. C'est une copie du portrait réalisé par le peintre anglais Arthur Shelley en 1876, et que lui offrait Mgr Guy Bagnard, évêque de Belley-Ars. Cette œuvre sera accrochée dans la sacristie de la basilique Saint-Pierre où elle fera mémoire de "l'année sacerdotale", "pour que les prêtres puissent se préparer à célébrer la messe sous l’œil chaleureux du Saint Curé"  a ajouté le R.P. Sylvain Bataille, actuel Recteur du Séminaire pontifical français de Rome, et membre de la Société Saint Jean-Marie Vianney.

L'évêque de Belley-Ars avait envoyé à Rome les reliques du cœur du St Curé d'Ars. L'art pictural renforcera la pensée française au sein du Vatican ! Tout est parfait.

Je ne peux cependant m'empêcher de penser qu'il existe des priorités et que, si Jésus avait été présent, comme il l'avait été un jour au Temple de Jérusalem, il aurait peut-être manifesté une salutaire colère en faisant remarquer qu'il existe des réalités concrètes et donc prioritaires : respect de la vie, combat pour le respect de toute dignité humaine, lutte contre ce qui souille notre planète aujourd'hui et accablera les générations à venir... Sans parler de la dignité et de la liberté à assurer à toute créature !

 

Notre monde va mal. Nos églises ne se remplissent que pour les enterrements ! Mais conservons nos reliques, multiplions les icônes de nos saints... Prions Dieu, qu'il vienne se salir les mains à notre place, et chantons fort "Seigneur, nous t'attendons !"

La dignité, qu'en son temps m'avait conférée l'esprit de Vatican II, ce n'était pas cette attitude-là. C'était au contraire de se convaincre qu'il appartient aux baptisés - sans exception -  d'aller travailler à la vigne, sans attendre que le Maître vienne faire le travail à leur place ! C'est le prix de notre liberté, c'est de même le gage de notre dignité.

Jean Bisson – 29 12 2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires