28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 11:04

Stéphane  Hessel, né le 20 octobre 1917 à Berlin et mort hier, ce 27 février 2013. Il avait 95 ans. Sa disparition me touche. J''avais connu ce diplomate il y a une soixantaine d'années. J'étais alors  jeune professeur, comme mon épouse, et nous venions d'arriver aux postes que nous avions sollicités en Algérie (1).

J'avais apprécié les qualités et les idées de ce serviteur de la France à l'étranger. Il vivait, parlait et agissait en représentant de valeurs que je partageais. Pour moi,  Stéphane Hessel avait été un beau modèle tant par ses idées que par son esprit d'indépendance et son honnêteté.

Jean Bisson - 28 02 2013

1- Ce pays, je l'avais déjà connu lorsque j'accomplissais mon service militaire. Sursitaire, j'avais rejoint l'armée française en Allemagne, dans un régiment de Chasseurs alpins. Durant :le temps de '"classes", étant sorti en ville, j'avais trouvé "Le Monde" que j'avais acheté et que je pensais parcourir à la caserne. Je ne savais qu'il était interdit de faire entrer ce journal considéré comme un document subversif. Le Monde saisi fut, devant moi immédiatement brûlé et, le lendemain, je fus traduit devant le Chef de Bataillon, j'appris que "mon crime" me vaudrait une mutation  dans une autre unité militaire. Quelques jours plustard, je rendais mon paquetage et recevais une paquet de papiers m'affectant à une unité de "Tirailleurs algériens" basée à Blida au fond de la baie d'Alger,  Ce séjour m'avait fait découvrir la terre africaine et m'avait offert le contact direct avec les algériens qui s'étaient engagés dans ce corps de troupe.

Plustard, j'ai demandé et obtenu, avec mon épouse, une affectation en coopération universitaire en Algérie puis en Côte d'Ivoire, puis au Maroc.

Partager cet article

Repost 0

commentaires