7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 23:01

Dans l'Ancien Testament, le symbolisme de l'arbre s'épanouit, en deux familles:

Les "arbres du Paradis", présents au "Jardin d'Eden" sont l'arbre de vie, principe fonda-mental  de vie immortelle et l'arbre de la connaissance du bien et du mal.

L'arbre de Vie: D'antiques légendes d'Inde et d'Iran font état de "substances" susceptibles de vaincre la mort : "soma" indien, "haoma" iranien. Les anciens recherchaient "l'ambroisie", liqueur d'immortalité sécrétée par l'Arbre de Vie… Reprenant ce symbole largement utilisé dans la mythologie mésopotamienne, la Genèse place dans le Jardin d'Eden un "Arbre de Vie" dont le fruit donne accès à l'immortalité. "Dieu planta un jardin en Eden à l'Orient, et il y plaça l'homme qu'il avait modelé. Le Seigneur fit germer du sol tout arbre d'aspect attrayant et bon à manger, l'arbre de vie, au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bonheur et du malheur." (Genèse 2, 8-9) 

L'arbre de la connaissance: L' "Arbre de la Connaissance" du bien et du mal, est aussi l'arbre du "fruit défendu". Son fruit: la pomme. Séduit par ce fruit déconseillé, l'homme va transgresser l'interdiction divine, et, accédant  (partiellement...) à la connaissance du bien et du mal, perdra le bénéfice de l'Arbre de Vie. Il devra désormais transiter par le passage de la mort. "Le Seigneur prescrivit à l'homme ceci: tu pourras manger de tout arbre du jardin d'Eden, mais tu ne mangeras point des fruits de l'arbre de la connaissance du bonheur et du malheur, car, du jour où tu en mangerais, tu devrais mourir." (Genèse 2, 16)

"Parce que tu as mangé de l'arbre dont je t'avais prescrit de ne pas manger, …, c'est à la sueur de ton visage que tu te nourriras jusqu'au jour où tu retourneras au sol, car c'est de lui que je t'ai sorti. Tu es poussière, et à la poussière tu retourneras."( Genèse 3, 17 et 22)

Mercredi prochain, j'aborderai les "arbres du Royaume".

Jean Bisson - 08 août 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires