2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 23:01
Chaque année, dans les Côtes d’Armor, a lieu le "Pardon des Sept Saints" (1) (2). Dans la commune de Vieux-Marché, ce curieux pèlerinage breton - les 21 et 22 juillet derniers -  est devenu non seulement un rite local traditionnel, mais une célébration islamo-chrétienne. (3)

Cette année, c'est Le Père Jean Jacques Pérennès, op, directeur de l’Institut Dominicain d'études orientales (IDEO) du Caire, qui présidait la messe. Il y a souligné combien «Il est difficile de promouvoir la réconciliation» car chacun prend part «à cette violence qui traverse le monde, (...) dans les familles, les lieux de vie et de travail».

Le Dominicain a proposé une triple invitation à la paix: d’abord, «prendre soin avec amour des lieux de rencontre» communs et fraternels entre chrétiens et musulmans; puis «habiter ces lieux de rencontre, qui sont parfois des «lieux de fracture» en étant «désarmés», enfin, vivre un «sursaut spirituel» notamment par la prière, c’est-à-dire « descendre à un certain niveau d'intériorité pour entrer un peu dans le mystère de la pluralité des chemins vers Dieu auquel nous confronte notre compagnonnage avec les musulmans».

Le P. Pérennès a souligné enfin que le Moyen-Orient, s’il est cruellement «déchiré», vit aussi une «formidable espérance», celle de «se libérer de décennies de régimes autoritaires, répressifs et corrompus, donner ses droits aux citoyens, promouvoir plus de justice et de bien-être».

Un tel témoignage prouve, à mes yeux, que la présence chrétienne reste en terres d'Islam, une force de paix et l'espérance d'un meilleur avenir. Le respect mutuel demeure le seul modèle d'avenir.

Jean Bisson - 03 08 2012

1- J'ai déjà abordé ce culte des 7 jeunes Chrétiens d'Ephèse qui, au 3ème siècle, ont été emmurés vivants sous l'empereur romain Decius. Ils se sont réveillés au 5° siècle, pour s'endormir définitivement et on les nomme depuis les  "Sept dormants". Ce "pardon des sept saints" commémore  ces jeunes martyrs. Bien sûr, dans les environs d'Ephèse, j'ai visité ces grottes devenues cimetières jusqu'au début du siècle dernier.

2- Chaque été, plus de 1.200 "Pardons" sont fêtés en Bretagne. La foi populaire bretonne s'y  exprime en de multiples dévotions locales qui honorent des saints patrons particuliers.

3- La tradition coranique fait allusion aux 7 Dormants d'Ephèse.

Partager cet article

Repost 0

commentaires