3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 00:01

C'était hier la Chandeleur. D'un point de vue catholique c'est l'anniversaire de la présentation de Jésus au Temple. Un rituel juif important qui se fait quarante jours après la naissance du garçon, et qui correspond à sa circoncision. Que de repères oubliés, que de symbolismes (1) qui ne signifient plus rien au commun citoyen d'aujourd'hui !

Mais les crêpes restent par contre, du moins en France, le seul rituel qui demeure. Et j'ai beau connaître le sens premier de cette fête, je n'en suis pas moins un inconditionnel de la crêpe. Peut-être parce que, dans ma tendre enfance, j'ai été élevé par Rose, notre bonne. C'est à la cuisine qu'elle m'a initié aux odeurs et aux saveurs lyonnaises !

Soit repas, soit simplement dessert, la crêpe constitue une ressource culinaire simple, rapide à réaliser, financièrement économique et qui permet toutes fantaisies. Un divin bonheur ?! (2)

Jean Bisson – 03 02 2012

1- Symbolisme du 40... Symbolisme de l'Alliance abrahamique : la circoncision étant la signature charnelle de ce contrat entre l'homme croyant et le Dieu Unique. Rite conservé par le monde juif et repris par le monde musulman. Symbole du sang versé par cet acte chirurgical... Le sang humain est offert à Dieu. Pour les Chrétiens, Dieu nous a renvoyé l'ascenseur en acceptant que le sang de celui qu'il s'est choisi comme Fils, verse à son tour son propre sang pour le rachat des ingratitudes humaines !

2- Si vous désirez "ma" recette de crêpes, je peux vous la communiquer par mail... Je ne me suis pas encore décidé à ouvrir une catégorie "cuisine..." Mais pourquoi pas !

Partager cet article

Repost 0

commentaires