26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 00:00

S'il est sage d'écrire nos peines sur le sable où elles s'effaceront vite, il est prudent de confier nos joies, nos convictions et nos prières à la pierre. Car seule la pierre garantit à nos messages de résister à l'incendie et de pouvoir traverser un peu de temps. C'est l'esprit de cette antique sagesse que je rejoints, mais je confie mes écrits à la mémoire informatique, plus facilement accessible à graver que la pierre. Certes l'informatique a aussi ses limites et je tente seulement de me protéger de ses faiblesses en multipliant les lieux de dépôts. Mais vouloir échapper à l'oubli n'est qu'une orgueilleuse vanité.

Jean Bisson  -  26 03 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires