5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 00:00

En Egypte, il y a un an, déjà à l'occasion de Noël, à Assiout en Moyenne Egypte, 6 Chrétiens Coptes avaient été tués par des hommes armés. Dans la nuit du 31 décembre dernier, à Alexandrie, dans le quartier de Sidi Bechr situé à l'est de la ville, nos frères Coptes orthodoxes (1), sortant de l'église des Saints Al-Qiddissine ont été victimes de la barbarie de fanatiques : plus de 20 morts et plusieurs dizaines de blessés lors d'un attentat à la voiture piégée. Des centaines de chrétiens coptes orthodoxes ont ensuite manifesté leur colère car, pour eux, la police n'a pas su déjouer l’attentat.

En France, où existent plusieurs églises coptes en région parisienne, des menaces contre ces communautés ont été publiées très récemment sur internet.

Selon Radio Vatican, toutes ces exactions criminelles semblent imputables à la branche irakienne d'Al-Qaïda.

Plusieurs conséquences sont à redouter. D'abord les réactions immédiates de ces populations choquées par la violence et, spontanément, sont tentées de répondre à la violence par la violence. Cet engrenage, très humain, n'en est pas pas moins à l'opposé de l'esprit évangélique. Il est évident que Jésus est né pour apporter la paix et la non violence; les seules réponses chrétiennes sont l'amour et le pardon. La seconde réaction, bien compréhensible mais tragique en ses conséquences, c'est l'exil de ces Chrétiens d'Orient : eux, présents sur ces terres depuis le premier siècle de l'Eglise, les voilà fuyant une terre où les Chrétiens étaient présents depuis 20 siècles.

Et c'est précisément le but recherché par les fanatiques d'Al Qaïda : faire fuir tous les non-musulmans !

Evidemment tous ces attentats produisent un choc très traumatisant, mais ce n'est hélas pas une surprise. Chacun sait qu'Al Qaïda est une organisation diabolique, au sens propre, puisque c'est la division, la violence et la mort qui sont ses moyens pour imposer leur seule religion. (2)

C'est pourquoi, toutes les forces de liberté, de justice, toutes les consciences droites doivent s'unir pour mettre fin aux provocations sanguinaires d'Al-Qaïda. Que Chrétiens, Juifs et Musulmans, que tous les citoyens du monde qui croient possible une paix universelle, se rejoignent pour dire non à la violence des extrêmistes de tous bords. Ne tombons pas dans le piège de l'escalade de la violence ! Ne tombons surtout pas dans un affrontement religieux avec l'Islam ! C'est précisément ce que souhaitent tous les intégrismes. (3)

Jean Bisson – 05 01 2011

1- Les Coptes de rite alexandrin ont refusé le Concile de Chalcédoine et se sont donc séparés en 451, alors que les Melkites restaient fidèles à Rome lors de la crise monophysite portant  sur la définition de la "Trinité" (Dieu Unique, mais en 3 personnes).

2- Les "extrêmistes" (de toutes religions), par une vue théocratique du monde, voudraient - dans leur vocation religieuse - contraindre l'univers à se convertir à "leur" religion, la considérant comme la seule vraie voie. Ils sont donc non seulement prosélytes, mais prêts à tout, y compris aux pires violences et aux crimes, pour imposer leur foi, au nom de leur vérité.

 3- N'oublions pas qu'une partie de l'Eglise, dans le passé, a connu les mêmes et coupables confusions : croisades, guerres de religions "contre les Protestants", Inquisition... Autant de dérives visant à conserver une suprématie du pouvoir temporel au nom d'une «foi à imposer». 


Partager cet article

Repost 0

commentaires