25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 23:01

Une information de La Croix - un quotidien que je ne lis pas régulièrement, tout en reconnaissant la grande qualité de son information et de ses points de vue -, m'a été communiquée par un lecteur. Il s'agit de la déclaration du Cheikh Abdul Aziz bin Abdullah, mufti en Arabie saoudite déclarant qu'il n'y a pas de place pour une église en terre sainte d'Islam.  Cette citation, choquante, n'engage que son auteur (et ceux, trop nombreux hélas, qui le suivent...). C'est la position traditionaliste par excellence. Elle n'a pas changé depuis des siècles.

 Je suis quasi certain que, du côté de certains Israéliens ultra, la même tentation existe de considérer que Jérusalem ne devrait avoir sur son sol que des Synagogues!  Traditionalisme pur et dur. Seules références: passé et traditions.

 Je pense que durant toute sa période coloniale, la France a toujours trouver normal de laisser les Missionnaires débarquer derrière la troupe... Et l'Eglise, en Afrique, planta la croix dans les pays colonisés, par devoir d'évangélisation... Mais c'était au XIX° siècle. Et si les Missionnaires catholiques sont ensuite restés, ils ont été souvent très proches des populations pauvres locales.

 J'ai le sentiment qu'aujourd'hui, se poursuit la poussée de certaines Eglises américaines (adventistes, épiscopales, évangéliques, ou autres, qui se développent en Afrique comme en Europe, et qui déploient un prosélytisme se rapprochant de la même idéologie de conquête et du droit de monopole assis sur la certitude de posséder - et eux seuls - la "Vérité absolue".

Et me revient, cette intervention du Pasteur Terry Jones de l'Eglise "Dove World Outreach Center" qui créa l'admiration des traditionalistes et la colère de la majorité américaine: "L'islam et la charia sont responsables du 11 septembre. Nous allons brûler des Corans car nous pensons qu'il est temps pour les chrétiens, pour les églises, pour les responsables politiques de se lever et de dire non, l'islam et la charia ne sont point les bienvenus aux Etats-Unis". Jeter de l'huile sur le feu de la passion, est-ce vraiment responsable?

Mon opinion, ma certitude, découlent de mon expérience d'octogénaire. Comme enseignant, j'ai d'abord appris la valeur incontournable de la laïcité. Dans les milieux "laïcs ultra", j'ai dû me battre pour conserver ma liberté de penser, en l'occurrence mon droit d'être chrétien convaincu et pratiquant.

Je veux croire aujourd'hui que prétendre qu'une terre appartienne en exclusivité à un peuple ou à une religion ne devrait plus se fonder sur l'exclusion des autres. Ce sentiment de "pureté" raciale, idéologique ou religieuse, ressemble trop aux relents nazis. L'histoire éclaire, elle ne justifie ni la haine, ni la peur.

Si je reste aujourd'hui fier d'être Français, c'est que, dans un pays de constitution laïque, la croyance comme l'incroyance, appartiennent au domaine privé. Convaincu, comme croyant, que le dialogue interreligieux doit amener des progrès dans le respect de nos différences, persuadé que, le monde actuel étant pluriel, chacun n'a qu'une part de la vérité, je crois que nous devons apprendre à vivre en paix dans le respect de nos différences. Ceci implique le droit pour chacun de pratiquer sa foi, et de disposer d'un lieu de culte décent.

Symboliquement, Jérusalem - Ville de la Paix - ne portera vraiment son nom que lorsque tous les enfants spirituels d'Abraham, Juifs, Chrétiens et Musulmans pourront s'y rassembler et y prier librement. Ce n'est pas gagné! La position du grand Muphti me semble donc appartenir au passé, elle n'est pas réaliste dans le contexte actuel de mondialisation. Tous les Musulmans que je fréquente partagent cette conviction.

Je suis socialement laïc, spirituellement croyant, et assez cartésien pour arbitrer les conflits de conscience qui se présentent à moi. Quant à ma pensée, elle prend ses références sur la synthèse de ces trois pôles. 

Jean Bisson - 26 03 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jonas 26/03/2012 16:26


Salut à vous, 


" Les chrétiens d'Orient sont inquiéts. Inquiéts pour la pérennité de leur présence dans une région qui est leur région depuis 2 000 ans. Inquiéts pour le respect des droits dans un contexte de
bouleversements majeurs. Inquiéts face à la montée des tensions liés au confessionnalisme. Je veux leur dire que j'entends, que je comprends leurs craintes.


Depuis des siècles , la France  est investie d'une mission particul!re  à l'égard des chrétiens d'Orient. Elle ne s'y dérobera pas etc...  Alain Juppé. (Journal La Croix du 29
février 2012)


Quant à votre dernier mail, en prenant Jérusalem   comme  exemple , vous oubliez que c'est est une ville et non un pays ou se trouve la Mosquée Al-Aqsa troisième lieu  saint de
l'islam après la Mecque et Médine. Une petite viste en Israël pour constater des Moquées a Nazaret, Haïfa et dans d'autres villes. Alors que l'Arabie saoudite est un pays.  Je Vous rapporte
la phrase d'un responsable du Vatican, lorsque celui-ci avait reçu cet aveu   du roi de l'Arabie saoudite  " Qu'on ne peut pas construire d'Eglise en Arabie saoudite" parce que l'Arabie
saoudite est une grande  Mosquée et dans une Mosquée on ne peut pas construire d'Eglise.


Le Qatar, le Koweït, et les Emirats du golfe etc sont des pays et non des villes. Des pays où vivent des chrétiens qui ne peuvent pas pratiquer leur foi. Mais hélas ces chrétiens n'ont pas la
chance d'avoir l'équivalent de vous, pour les défendre.


 

Jonas 26/03/2012 09:51


Bonjour,


Dommage que vous ne reproduisez pas mon texte intégralement. Le mufti de l'Arabie saoudite avait répondu à une délégation des parlementaires du Koweït, et il parlait pour la péninsule arabique.


Par ailleurs, votre discours ne resiste  à la réalité des faits. 


1) En Egypte ou vit la plus grande communauté chrétienne du monde arabe, 20 000 salafistes  ont envahi le village  de Mit Bashar  province  de Zagazig- Charquia, incendient
les églises coptes SAint Marie et Sainte Abram. Les coptes sont harcelés en permanence sous un prétexte ou un autre. En accord avec les  autorités, les salafistes ont réussi à éléminer une
dizaine de familles coptes de Kobri al Sharbat, près d'Alexandrie , les obligeant à vendre leurs biens à vil prix et à quitter  les lieux, sous le prétexte qu'un jeune copte  avait la
photo d'une musulmane sur son portable, la déshonorant, ce qui s'est révélé  de plus faux.  Figureez-vous cher monsieur, que depuis ce que l'on appelle le " printemps arabe" 200 000
coptes ont quitté l'Egypte.


3)Mgr Joseph Coutts , évêque de Faisalabad ( Pakistan) " Quelques extrémistes suffisent pour influencer la société. Certains imams appellent sans cesse les musulmans à se battre pour défendre
leur religion face aux attaques  chrétiennes. Comme 50% des gens sont analphabètes , ils écoutent et font tout ce qu'enseigne l'imam".


3)Toutes les trois minutes un Chrétien est torturé dans le monde musulman. Selon une organisation de défense des droits de l'homme. Plus de 165 000 chrétiens auront été tués en 2009 en raison de
leur foi, pour la plupart dans les pays musulmans. Avait déclaré le Révérend Majed El Shafie, président  de One Free Wordl Intrenational ( OFWI). Selon toujours ce révérent 200 à 300
millions de Chrétiens  sont persécutés dans le monde dont 80% dans les pays musulmans et le reste soit dans des dictatures et autres.


4) L'islamiste belge Abu Imran:


"(...) Au sommet de tous les autres palais d'Europe jusqu'à ce que , si Allah le veut, nous arrivions à la Maison Blanche. Nous ne nous reposerons pas, malgré les poursuites et les intimidations,
et malgré la guerre qu'ils mènent  contre la nation islamique. Nous jurons par Allah, le seul et unique Dieu, que ne nous connaîtront pas de repos , que nous ne nous arrêterons pas, tant que
 ce drapeau ne flottera pas sur ce bâtiment ( il s'agit du Palais Belge)


Et pour finir , il faut que vous lisiez l'article d'Abdenour Bidar dans le "Monde" du samedi 24 mars 2012.


Un "monstre " issu de la maladie de l'islam.


" Il s'agirait  par conséquent , pour l'islam, d'avoir dans des circonstances pareilles  un courage  tout à fait particulier : celui  de reconnaître que ce type de geste '(
affaire de Toulouse) , tout en étant  étranger  à sa spiritualité et à sa culture , est pourtant le symbole le plus grave , le plus  exceptionnel de la plus profonde que celles-ci
traversent.


Mais qui aura ce courage ? Qui prendra ce risque ? Comme je l'ai souvent souligné  aussi à  de très nombreuses reprises , la culture islamique est depuis plusieurs siècles
 enfermée dans ses certitudes , enfermée  dans la conviction mortifère  de sa "VERITE" . Elle est incapable  d'autocritique . Elle considère  de façon paranoïaque
 que toute remise en cause  de ses dogmes  est un sacrilège. Coran, Prophète, ramadan, halal etc... même chez les des individus éduqués, cultivés, par ailleurs prêts au dialogue
sur tout le reste, la moindre  tentative de remise en cause sur ses totems de l'islam se heurte  à une fin de non-recevoir (...).


Et j'ajouterai que l'islam  a du mal à avancer comme le dit Bidar et mon ancien professeur  décédé Mohamed Arkoun, d'autant plus qu'il a des avocats   à côté de la plaque comme
vous.


Il ne s'agit pas d'opposer  un événement passé pour justifier comme vous le faites un événement présent.


Je vous conseille de lire," Sortir de la Malediction" l'Islam  entre civilisation et Barbarie d'Abdelwahab Meddeb ,Seuil 2008 et du même auteur " La maladie de l'islam "Seuil 2002. Ou le
dernier livre Yadl Ben Achour " La deuxième Fattiha"  Puf 2011.


Des gens comme vous n'aident pas l'islam à sortir de ses ténébres mais l'enfonce  encore plus sous le faux prétexte de fraternité.