9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 23:00

Affections médicales et difficultés matérielles variées sont désormais mon lot quotidien. Il n'est pas facile d'avoir à quitter la propriété aménagée et la maison où l'on respire depuis plus d'un demi-siècle ! La vieillesse avec le déclin de mon tonus physique ne me permet plus d'entretenir la propriété, pas plus que les espaces verts, haies et pelouses, plantations florales,  gestion des feuilles chaque automne... L'incontournable décision de vendre notre propriété que nous ne pouvons plus entretenir nous-mêmes, et de nous installer, pour le temps qui nous reste à vivre, à Besançon s'impose.

Un appartement de quatre ou cinq pièces en ville, neuf, avec garage, dépasse le montant de la vente de notre actuelle propriété malgré ses quatre salles de bain !

C'est très dur de tourner une page de 50 ans, de se séparer de meubles, de reliques familiales, de souvenirs accumulés durant sa vie. Une petite partie peut être récupérée par quelques membres de la famille. Mais, concrètement, c'est une amputation cruelle et blessante.

Jean Bisson -  10 04 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires