5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 23:01

 

N'osant pas augmenter leurs salaires, nos Députés sortant disposaient, en plus de leurs émoluments, d'un magot annuel de 45 millions d'euros, sous forme d'enveloppe personnelle pudiquement nommée "frais de mandat". (1) 

C'est peut-être une chose nécessaire, mais le scandale réside dans le fait qu'aucune justification, qu'aucune justification ne soit demandé sur l'utilisation de ces fonds publics, fruits de nos impôts. Interrogés, certains affirment qu'ils s'habillent et voyagent sur ce budget, d'autres avouent s'en servir pour régler leurs vacances (familiales...); il en est qui  concèdent se payer des séjours à Disney land, ou des nuits en Night-club... Rares sont ceux qui en font bénéficier une association en difficulté ou autre cible altruiste!

Ne faut-il pas dénoncer cette gabegie? En période de crise économique et budgétaire, ne faudrait-il pas, en toute priorité, voter  une loi sur la transparence de tous les fonds publics, sans exception?

L'hebdo "Marianne" (N°788 du 26 mai au 1er juin) consacre plusieurs pages à ce scandale. Mais on peut se demander si le nouveau gouvernement trouvera la volonté de mettre bon ordre à un tel scandale: d'abord il lui faudrait obtenir une majorité lors des prochaines élections législatives - et ce n'est pas acquis - et, par ailleurs, il est inquiétant de savoir que le député René Dosière (apparenté PS) qui a dénoncé cette pratique inadmissible dans un livre récemment publié (2), n'a pas reçu l'aval du PS pour les prochaines législatives... Coïncidence? Ou manœuvre d'éviction?

La politique n'est pas un long fleuve tranquille! Mon opposition au carriérisme politique s'en trouve donc renforcée! Mais j'ai noté, toujours sur le même Marianne, que nos voisins britanniques - qui fêtaient hier les 60 ans de règne de leur souveraine - ont mis de l'ordre dans les "enveloppes" de leurs députés qui devront reverser au trésor public les sommes injustement utilisées au cours des exercices 2004 à 2008, la transparence ayant été votée chez eux en 2009. Pourquoi ce qui est diligenté chez nos voisins d'outre-Manche ne le serait-il pas bientôt dans l'Hexagone ?

Jean Bisson - 06 06 2012

1- 45 millions d'euros par an, partagés entre 577députés, cela fait une enveloppe mensuelle d'environ 6 mille euros, soit 360 000 euros au cours du mandat de 5 ans (en plus du traitement officiel, et d'autres avantages comme les voyages gratuits sur les chemins de fer...) 

2- "L'Argent de l'Etat, un député mène l'enquête"(Editions du Seuil - 19,80 euros)  livre du député René Dosière.

Partager cet article

Repost 0

commentaires