3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 11:16

Je tire souvent, il est vrai, des souvenirs de mes années vécues en Algérie, en Côte d'Ivoire puis au Maroc au cours des années 1965-1982. Quand je parle des Musulmans, de leur foi et de leur vie selon ce qu'ils tirent de leur croyance religieuse, c'est évidemment en fonction de ce que j'ai vécu il y a quarante ans., lorsque je vivais dans leur pays.

Le contenu des cerveaux a-t-il été depuis radicalement bouleversé? Je ne le crois pas. Dèjà j'ai eu la joie de dialoguer alors avec des esprits ouverts, même si les masses populaires restaient souvent assez bloquées. L'important n'est jamais de convaincre, ni de convertir! C'est seulement de tenter d'expliquer sa foi et de tenter de comprendre la foi des autres, de souligner ce qui nous rapproche et de respecter ce qui nous oppose. La seule base demeurant le respect réciproque des convictions religieuses  de chacun.

Chacun se forge des principes, selon ses origines et son parcours, mais aussi grâce à ses rencontres. Vivre ensemble exige de respecter nos valeurs en acceptant leurs différences. La paix dépend de cette conscience de nos différences. 

Jean Bisson - 03 01 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires