26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 23:01

Malgré les douloureuses tensions interreligieuses actuelles, un Comité de liaison islamo-catholique s’est réuni en session extraordinaire le 10 juillet dernier à Rome. Il était présidé par le Cardinal Jean-Louis Tauran, Président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux et par le Professeur Hamid bin Ahmad Al-Rifaie, Président du "Forum islamique pour le dialogue", de Jeddah, en Arabie Saoudite. Le programme de ces échanges portait sur les relations entre Chrétiens et Musulmans dans le climat contemporain: "Chrétiens et Musulmans en tant que témoins du Dieu de justice, de paix et de compassion, dans un monde souffrant la violence". 

Durant les deux jours de cette 15ème rencontre, les échanges ont abordé les 5 point suivants:

1-" De la dignité inhérente à tout être humain jaillissent des droits et des devoirs ".

2-" La justice est une priorité dans notre monde. Elle requiert, au-delà de la mise en œuvre des mesures légales existantes, le respect des besoins fondamentaux des individus et des peuples, par une attitude d'amour, de fraternité, et de solidarité. Sans justice, il ne peut y avoir de paix durable."

3-" La paix est un don de Dieu et elle requiert aussi l'engagement de tous les êtres humains, et en particulier les croyants, qui sont appelés à être des témoins vigilants de la paix dans un monde frappé par la violence sous de nombreuses formes."

4-" Chrétiens et Musulmans croient que Dieu est plein de compassion, et par conséquent, ils considèrent de leur devoir de manifester de la compassion envers toute personne humaine, spécialement les nécessiteux et les faibles."

5-" Fraternité et famille humaine. Les religions, si on les pratique authentiquement, contribuent effectivement à la promotion de la fraternité et de l'harmonie de la famille humaine". 

Il faudra maintenant attendre la publication du compte-rendu de ce 15ème échange pour connaître la teneur de ses conclusions.

Pour moi, il est évidemment qu'il s'agit là d'un acte positif important qui, malgré tous les crimes commis contre des Chrétiens dans le monde entier, ouvre la seule voie positive à une paix religieuse véritable dans un respect mutuel. Reste à espérer que l'impact de cette rencontre soit inversement proportionnel au petit nombre de ses participants!  L'Arabie saoudite et le Vatican dispose sans doute des moyens de commuication pour diffuser efficacement les messages de paix... 

Jean Bisson - 26 07 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires