25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 10:56

Que la France (donc sur décision de l'autorité politique française) livre des armes à une des composantes politiques de la Syrie, comme elle l'a déjà fait plusieurs fois dans son histoire, ne me semble pas être la bonne solution. Envoyé des armes, c'est tenter d'équilibrer un combat et donc de le faire durer dans le temps, avec tout son cortège de violence, de destructions et de morts. 

Ne serait-il pas plus humain et logique d'arrêter les armes et de proposer un temps de rencontre pour négocier et réduire le conflit et les oppositions, pour donner du temps aux négociations d'où pourraient émerger une situation qui permette un pacifique "vivre ensemble" !

Pourquoi aide-t-on nos voisins qui s'opposent à se battre, même si l'on croit rétablir un équilibre en fournissant au plus faible des armes pour se défendre, alors qu'on ne pense jamais à tenter de les faire se rencontrer et tenter de trouver une solution raisonnable sans verser de sang ? Ne sait-on pas qu'une victoire par la force ne résout aucun problème, elle ne fait que remettre à plus tard la seule solution possible qui passe par l'acceptation d'un "vivre ensemble" même si nos idées sont opposées ?

Pour cohabiter pacifiquement, il faut accepter notre pluralité, et donc respecter nos différences. On doit présenter ses propres convictions et tenter de les justifier. Mais il ne faut jamais que celui qu'on croise se sente contraint à adhérer au choix que l'on a fait soi-même. Vivre en paix, c'est accepter cette pluralité des idées et c'est la base, pour moi, d'une autentique démocratie.

Jean Bisson - 25 03 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires