25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 23:01

Campagne, tracts, affiches, bulletins de votes à éditer, à mettre sous enveloppe et à transmettre par la poste, infrastructures pour les campagnes électorales des deux tours, et pour les deux scrutins,  tous ces éléments nécessaires (?) au déroulement de la campagne présidentielle ont un coût. Un budget endossé par les contribuables !

49 millions d’euros pour le remboursement des frais de campagne des candidats que l’Etat prend partiellement en charge. L’Etat rembourse en effet à chaque candidat une somme fixée en fonction de son résultat final à l’élection. Ce qui n'est pas forcément très juste!

La mise sous pli des tracts et professions de foi des candidats, la location des salles, le règlement des vacataires ... Tout cela coûte 51 millions d’euros.

Les frais postaux pour acheminer ces courriers se montent à 49 millions d'euros.

L'affichage légal des candidats frise les 47 millions de matériel: impression et collage d’affiches…

S'y ajoutent les dépenses des communes, ce qui dépasse les 16 millions d’euros.

Le vote pour les Français à l’étranger s'élève à 4 millions.

Les campagnes officielles à la radio et à la télévision atteignent 2,3 million.

Et le chapitre fourre-tout et imprévus gonfle une enveloppe de 9 millions d'euros.

Le total plafonne donc les 228 millions d’euros. (1)

Que pensez-vous de ce total?

Pour ma part, je gage que l'on pourrait réduire de 50% ces dépenses. Pourquoi payer 49 millions de frais postaux? Si les PTT étaient restés un service d'état, ce service ne serait-il pas gratuit? Pourquoi tant d'esbroufe à la radio, sur les chaines de Télévision? Moins de matraquage, moins de budget gaspillé, moins de sondages... Car  ces pratiques sont largement payées... Et toujours, in fine, par le contribuable. 

On économise sur l'enseignement des enfants et l'avenir des jeunes... Mais on gaspille sur le faire-voir des candidats... Pourtant, il y a toujours eu des bénévoles pour coller des affiches, des associations pour soutenir les candidats... 

Il faut remettre de l'ordre et éradiquer le gaspillage des deniers de l'Etat. Ceux qui engagent les dépenses en sont responsables. N'est-ce pas sur leur patrimoine personnel que tout abus devrait pouvoir être sanctionné ? 

Jean Bisson 28 04 2012 

1-  Les chiffres cités sont repris d'une dépêche de splanetinfos@news.seniorplanet.fr du 17 04 2012. Ils confirment les chiffres que j'avais déjà donnés dans ma brève du 14 avril dernier. (Vous pouvez cliquer directement sur le calendrier  (14) pour y accéder.

Partager cet article

Repost 0

commentaires