2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 23:02

Après quelques “Femmes de l’Ancien Testament”, et avant d’évoquer les plus éminentes du "Nouveau Testament", comment ne pas s’arrêter d’abord à Anne, mère de Marie, Grand-mère de Jésus… Anne n’est-elle pas la charnière incontournable entre ces deux séries de portraits féminins, avec Marie, bien sûr ?

Pourtant, sur Anne ("la Gracieuse"), épouse de Joachim ("Dieu accorde"), les saintes écritures sont singulièrement discrètes. La vie de Ste Anne pourrait être inspirée par celle d'Hannah  qui, dans l’A.T. (cf. Premier Livre de Samuel - ch 1 et 2), avait attendu 20 ans la naissance de Samuel.(1)

Ce dont on est sûr c’est que la Grand’mère de Jésus fut une femme de foi dans la meilleure tradition juive de son temps, et qu’elle éduqua sa fille Marie dans cette même rigueur religieuse du culte au Dieu d’Abraham et de Moïse.

Il faudra attendre le VI° siècle pour qu’une église de Constantinople soit dédiée à Ste Anne. La dévotion à Ste Anne ne s’est développée en Occident qu’au cours du Moyen Age, et largement elle s’imposera, notamment en Bretagne, pour atteindre son apogée au XV° siècle.

Ste Anne est généralement représentée par peintres et sculpteurs instruisant sa fille par la lecture des Ecritures saintes. Parfois c’est avec Marie et Jésus qu’elle est représentée, sorte de « Trinité » symbolique !

Ste Anne, dans la dévotion populaire, tient par contre une large place. La « légende dorée » tire d’ailleurs ses sources du Protévangile de Jacques ainsi que du « Pseudomatthieu » ; dans ces textes se situe probablement le fait que Ste Anne ait été choisie comme patronne des ébénistes-menuisiers. Pourquoi me direz-vous ! Pour la simple raison théologico-pratique que, dans les églises, ce sont les ébénistes qui construisent les « tabernacles » où l’on abrite les hosties consacrées (symboliquement corps du Christ), et que par analogie, le corps de Marie étant considéré comme le premier tabernacle naturel, la Mère de Marie a été élue protectrice de ce corps de métier !

Sainte Anne est la patronne de la province de Québec.

(1) Avec son époux, ils avaient fait le vœu de consacrer leur enfant à Dieu. Ils ont donc confié leur fils au Temple pour qu’il y soit élevé dans le service du culte divin. Devenue veuve, elle épousa Cléophas,  frère de son premier époux, qui lui donna une fille (Marie-Jocobé) laquelle épousa Alphée qui lui donna 4 fils : Jacques le Mineur, Joseph le Juste, Simon le Zélote, et Jude. D’un troisième époux Salomé, Hannah aurait eu une fille, Marie-Salomé, qui devint l’épouse de Zébédée, leur couple enfantant Jacques (dit le Majeur, dont on célèbre la mémoire à Compostelle) et Jean (l’Evangéliste et auteur de l’incontournable Apocalypse qui conclut le Nouveau Testament.

Jean Bisson – 03 08 2010

Partager cet article

Repost 0

commentaires

natacha ramanitra 13/05/2015 06:45

SAINTE ANNE NOTE MERE VENERE MOI MON VOEUX QUE JE NE PENSERAI QU A MOI MEME A MON INTERET PERSONNEL CA VEUT DIRE MON PLAISIR QUE JE NE COMPTE QUE SUR MOI MEME SANS CES IMBECILE ENERVANT JE SOIT D UNE HABILITE SPONTANEE DANS TOUS QUE JE M OCUPE TRAVAIL EN PROFESSIONELLE DNS TOUS CE QUE J ENTRE PREND JE N OUBLIE PAS MON CHER PAPA MONSIEUR RAMANITRA NOTRE
PROTEGES AUNOM DE JESUS NOTRE FONDATEUR NOTRE RACINE AMEN