8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:01

En Genèse, chapitre 15, Abram, sans descendance directe, a une vision : Dieu lui promet une très nombreuse descendance, qui vivra 4 siècles en exil, mais qui s’établira ensuite du Nil à l’Euphrate. Abram eut foi dans le Seigneur qui le considéra comme un juste.

Le chapitre 16 est important : Saraï n’ayant toujours pas d’enfant, propose à Abram d’aller vers leur servante égyptienne Hagar. Mais dès que la servante fut enceinte, Saraï, l'épouse légitime, se plaignit de ne plus compter aux yeux de sa servante. Saraî la maltraita et Agar s’enfuit au désert. C’est là qu’un ange lui apparut, lui disant que son fils aurait une innombrable descendance, mais qu’il lui fallait rentrer et se plier aux ordres de sa maîtresse Saraï. Hagar obéit, et elle mit au monde le premier fils d’Abram. L’enfant fut nommé Ismaël. Selon la tradition, c’est d’Ismaël que descendent les tribus devenues les peuples arabes.

Le chapitre 17 fonde l’Alliance que Dieu propose à Abram : "Tu deviendras le Père d’une multitude, désormais on t’appellera Abraham (1), cette alliance sera perpétuelle, je te donnerai le pays de Canaan en propriété perpétuelle (2; seront circoncis tous les mâles à l’âge de huit jours, l’esclave devra être aussi circoncis, l’incirconcis ne sera pas de ma maison." Le Seigneur dit encore à Abraham, dès ce jour, "ne nomme plus ton épouse Saraï, mais Sarah et elle te donnera un fils que tu nommeras Isaac et de sa descendance naitront des rois" (dont le Roi David, de qui descendra Jésus).

Abraham tomba face contre terre tandis que le Seigneur s’élevait. Alors Abraham, qui avait 99 ans, rassembla tous les hommes de sa maison et tous furent circoncis.

Le Patriarche s’était installé aux chênes de Mambré. Le chapitre 18 nous raconte l'arrivée de trois visiteurs. Abraham les invite à partager un repas, va lui-même choisir un veau gras, et ces visiteurs lui apprennent qu’ils repasseront au printemps prochain et qu’alors Sarah lui aura donné un fils. Sarah, qui avait entendu, ne put - étant donné son âge avancé - s’empêcher de sourire. La seconde partie de ce chapitre relate l’intercession d’Abraham en faveur des habitants de Sodome. Le Seigneur veut punir l’inconduite de ces habitants. Requête après requête, Abraham réussira à obtenir de Dieu que le seuil du déclenchement de sa colère soit très réduit…  Une merveille à relire, si vous en avez le temps !  

 (à suivre, mardi prochain. Pour lire ce qui précède,  voir dans le dossier "Hommes de la Bible".)

Jean Bisson – le 08 03 2011

1- Le changement de nom (Abram > Abraham) Saraï > Sarah) est une signe qui se répètera souvent dans la Bible et ce changement correspond toujours à une mission nouvelle que Dieu marque ainsi. Quand Jésus appellera Simon le pêcheur pour le suivre, du moment où Simon accepte, Jésus lui dit "désormais tu seras Pierre..." - C'est pour cette même raison (symbolique) que les personnes qui "entrent en religion" (qui se consacrent donc à Dieu dans un choix de vie monastique) changent de prénom...

2- C'est sur cette divine promesse faite à Abraham qu'aujourd'hui le Sionisme se fonde pour revendiquer le droit de propriété de toutes les terres de l'ex-Cannan. Les Arabes qui y vivent sont aussi des descendants d'Abraham, par l'Egyptienne Agar... Et ils sont restés sur cette terre alors que le peuple juif partait en diaspora ou était chassé après la destruction du second Temple de Jérusalem.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

muloha 16/01/2015 12:08

merci pour l'enseignement