25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 23:01

Rachel, l'épouse aimée de Jacob (Jacob signifie en hébreu "le privilégié"), alors qu'on la croyait stérile, engendra donc Joseph puis mourut en accoucahnt de Benjamin. L'aîné, héritier tant attendu par Jacob, perdit sa mère dès son enfance. Il n'en fut que plus gâté par son père. Est-ce pour cela qu'il verra ses frères (et demi-frères) - car il dit avoir des visions - se prosterner devant lui ? On peut penser aussi que c'est Dieu qui l'inspire car Il lui confiera effectivement un grand destin. Pressentiment : son père lui avait fait faire une somptueuse tunique royale.

Les fils de Jacob, irrités par les faveurs comblant Joseph, complotent pour sa perte : l'un propose de le précipiter dans un puits. Mais, une caravane d'Ismaélites passant, ils vendent leur très jeune frère à ces nomades et rapporteront à leur père sa tunique royale maculée du sang d'un bouc en disant que leur frère avait été mangé par un fauve. Joseph, croyant à la mort de son fils Joseph, fut profondément déchiré par cette épreuve que Dieu lui envoyait.

Les caravaniers, entrant en Égypte, revendront Joseph à Potiphar, commandant la garde de Pharaon. Bien éduqué, Joseph devint un superbe jeune homme, d'une fabuleuse intelligence et d'une exceptionnelle sagesse. Potiphar lui confia bientôt de grandes responsabilités. Joseph faisait merveille.

La jeune femme du maître s'éprit de Joseph qui refusa de trahir son maître. Dépitée, l'épouse l'accusa de tentative de viol. Joseph fut jeté en prison. Il y demeura plusieurs années, jusqu'au jour où, Pharaon, ne trouvant personne pour expliquer ses rêves, fit appel au « petit hébreu » qui était en prison mais dont la renommée persistait.

Joseph expliqua alors à Pharaon le sens de ses songes : le monde allait connaitre 7 années d'abondance suivies de 7 années de famine. Il conviendrait donc de construire des greniers et de constituer d'immenses réserves. Pharaon sentit que Joseph disait la vérité et, l'affranchissant de sa condamnation, lui confia le commandement des chantiers et des réserves à constituer. Il lui fit faire immédiatement une tunique princière étonnamment ressemblante à celle qu'il portait avant que ses frères ne l'en dépouillent. Ainsi une face de la destinée de Joseph se révélait-elle.

Pendant 7 ans, Joseph fit construire d'innombrables greniers où il fit enfermer d'incalculables réserves de blé. Puis arrivèrent effectivement le temps des vaches maigres. Dès la troisième année de sécheresse, le monde méditerranéen entier était affamé et nombre de peuples se tournaient vers l’Égypte pour acheter du blé (Gn 41, 57).

Pharaon s'enrichissait. Jacob triomphait. Un jour, parmi les étrangers venant quémander le blé sauveur, Joseph reconnut ses frères parmi les acheteurs. Habilement, il les interrogea et apprit que son père était encore vivant (Gn 45, 3-5). Réconciliation fraternelle, installation du père Jacob et de sa tribu sur la terre de Goshen où ils devinrent un peuple, le peuple de la la promesse. Et Jacob, avant de mourir, bénit les fils de Joseph, Ephraïm et Manassé.

Jean Bisson 26 04 2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires