27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 00:01

Le monde juif antique était fortement structuré. Chaque famille appartenait à un groupe défini. C'est donc par un survol de ces "castes"  que je vais poursuivre ma galerie de portraits, car chaque ensemble est très représentatif ! Aujourd'hui, occupons-nous des Sadducéens et des Lévites.


Parmi les Hébreux, peu nombreux mais riches, les Sadducéens (1) ont l'influence des notables. Cette puissance bourgeoise lui vient d'être constituée par les familles des prêtres du Temple de Jérusalem. Ces Sadducéens profitent d'une part de la dîme, cet impôt religieux prélevé obligatoirement sur tout citoyen juif . Leurs revenus s'arrondissent aussi par les échanges commerciaux et par la vente des bêtes destinées aux sacrifices rituels, activités lucratives qu'ils autorisaient volontiers dans l'enceinte même du Temple.


Ils respectent à la lettre les commandements de loi de Moïse et veillent étroitement à la sauvegarde de toutes les traditions religieuses. Ils combattent donc toute idée nouvelle, et notamment refusent d'envisager une possible résurrection des morts. C'est leur Conseil, appelé le Sanhédrin et présidé par le «Grand Prêtre», qui représente l'autorité divine, même au temps de la royauté.


A l'époque de l'occupation romaine, les Sadducéens collaborent volontiers d'une part avec le roi Hérode et avec le représentant de l'autorité impériale, représentée, à l'époque de Jésus, par Ponce Pilate. Et cette proximité d'intérêts déplait au petit peuple juif !


Leur conservatisme les conduit à s'opposer à Jésus et à ses disciples qu'ils vont considérer comme des perturbateurs. Ils seront de ceux pour qui la condamnation de Jésus s'impose pour le bien du Temple et donc du culte officiel au Dieu d’Abraham et de Moïse. Le groupe des sadducéens disparaîtra avec la seconde destruction du Temple dans les années 70 après J.C.


Les Lévites, issus par naissance de la tribu de Lévi (2), avaient vocation d'être des « serviteurs du Temple », des serviteurs de Dieu. Leur fonction est donc d'assister les Prêtres. Le « Lévitique » expose les fonctions auxquelles ils sont appelés : gardiens des portes du Temple, garants de son entretien et de fonctionnement, soucieux de la police du sanctuaire, chargés aussi des chœurs et des musiciens intervenant dans les prières telles que les Psaumes. Sans être dans le besoin, c'est une classe relativement modeste, mais fidèle aux lois de l’Éternel. 

 

Ces deux catégories sont la mémoire du peuple de l'Alliance, les garants d'une certaine stabilité. Ils sont les "conservateurs religieux" du dialogue difficile entre le Créateur et les créatures qui ont revendiqué  liberté et indépendance ! 

 

Jean Bisson – 27 12 2011


1- Leur nom est dérivé de «Sadoq». Sadoq, cité dans Samuel (2 S 8, 17) est le fils du prêtre Abimalek, et prêtre lui-même. Ils constituent donc l'origine de la tradition des prêtres du Temple. C'est ce que légitime d'ailleurs Ézéchiel ( in Ez 40, 46).

2- Lévi était l'un des 12 fils de Jacob et de Léa. Moîse appartenait au groupe des Lévites. Généralement, les 12 Tribus d'Israêl sont représentées sur le pectoral du Grand Prêtre par 12 pierres précieuses et la Tribu de Lévi est symbolisée par une émeraude verte située en troisième position (Lévi étant le 3ième fils de Jacob. Le symbolisme est toujours présent pour attester de la vraie tradition.

Partager cet article

Repost 0

commentaires