16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 23:04

Ce lundi 17 mai est déclarée « Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie ».

C’est l'occasion de rappeler la nécessité de lutter contre les préjugés et contre toutes les violations des droits de l'Homme liées à la libre orientation sexuelle. 

La France a officiellement rappelé son engagement dans la lutte contre les discriminations et les préjugés liés à l'orientation sexuelle et l'identité de genre. Cet engagement s'est notamment traduit par la présentation d'un texte à l'Assemblée Générales des Nations Uniesen 2008, l'organisation d'un congrès mondial en 2009 ainsi que par la création récente d'un Fonds de soutien destiné à financer les projets en faveur de la lutte contre les violations des droits de l'Homme fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre.

La fâcheuse déclaration récente du cardinal Tarcisio Bertone, de la Curie romaine, faisant  un lien entre homosexualité et pédophilie a suscité des remous. C’est effectivement une formulation déplacée que de laisser entendre qu’il y ait un lien entre ces deux pratiques. L’homosexualité entre adultes est, en France légale. L’Eglise a le droit de dire qu’elle n’approuve pas une telle union entre catholiques, mais elle n’a rien à dire aux non-baptisés. Quant à la pédophilie, la protection de l’enfance interdit cette pratique, aussi bien d’une approche religieuse que du simple point de vue de tout citoyen français !

Avec le printemps, c’est sans doute normal,  je trouve qu’on parle beaucoup sexualité ! Pendant ce temps, n’oublie-t-on pas la dureté des conditions économiques et sociales actuelles ? Cette situation frappe notre monde, bien au-delà des orientations sexuelles, des convictions religieuses, des goûts et des couleurs qui devraient n’appartenir qu’au domaine privé, à son libre choix et à sa libre expression.

Jean Bisson - 17 05 2010  (Demain, suite "les femmes de la Bible" - "7" : Tsippora, Myriam, Rahab).

Partager cet article

Repost 0

commentaires