6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 23:01

Le 1er avril, le vrai poisson avait une méchante arête : le prix du gaz a augmenté de 5,2%.

L’État français, ayant vendu la majorité des parts de l'ex Gaz de France à GDF-Suez, est devenu minoritaire. Il n'a plus son mot à dire sur les prix.

Les comptes 2010 de GDF-Suez, publiés en mars 2011, avouent un bénéfice de 5 630 millions d'euros. Et 70% de cette coquette somme (soit 3 941 millions) ont été reversés aux actionnaires, dont 35% à l’État français actionnaire, soit 1379 millions. Les autres actionnaires se sont partagés 2381 millions d'euros.

Indignons-nous de ces bénéfices réalisés en une seule année sur le dos des utilisateurs de gaz. Cet encaissement de l’État n'est finalement qu'un impôt déguisé ! Je le trouve immoral car je connais des personnes qui n'ont pas pu se chauffer en cet fin d'hiver.

Jean Bisson – 07 04 2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires