11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 23:01

Nicolas Sarkozy avait promis, il y a 5 ans, lorsqu'il était en campagne électorale, que, s'il était élu, il n'y aurait plu de "Sans Domicile Fixe" en 2012. Le Premier Ministre avait ajouté que ce serait la priorité de son gouvernement. Zéro SDF en 2012 ?

 

Promesse non tenue ! Pire, il y a sans doute plus d'exclus aujourd'hui qu'il y a 5 ans, mais ce ne sont plus les mêmes. Ce serait aujourd'hui surtout des jeunes et des familles avec enfants. Des gens frappés par le chômage qui n'ont plus les moyens de se loger. Et par mesure d'économies budgétaires, le gouvernement n'a pas maintenu l'effort indispensable pour assurer le nombre nécessaire de logements d'urgence. C'est la volonté politique qui semble avoir fait défaut, et c'est bien pour cela qu'a démissionné Xavier Emmanuelli. Les associations d'accueil et de réinsertion sociale ne reçoivent pas les aides appropriées pour faire face à la situation !


L'état social de la France s'est tragiquement dégradé. Les comptes se régleront aux prochaines élections. Mais on peut craindre, et ce serait une tragique conséquence, que ce soit l'extrême droite qui en tire profit !


Jean Bisson – 12 09 2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires