14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 00:01

Le président américain a annoncé le 21 octobre dernier : "Aujourd'hui, je suis en mesure d'annoncer, comme promis, que le reste de nos troupes présentes en Irak rentreront d'ici à la fin de l'année. Après près de neuf années, la guerre menée par les États-Unis en Irak sera finie". Durant ces années de présence en Irak, 4 408 soldats américains y ont perdu la vie, chiffres publiés par le Ministère de la défense. C'est probablement plus de 6 000 militaires américains qui resteront mutilés ou handicapés à vie, suite à leurs blessures. Tel est le coût humain de cette guerre engagée par le Président Bush. Le coût financier sera-t-il calculé ? Devenu responsable de sa sécurité, intérieure et extérieure, l'Irak sera-t-elle en mesure de protéger ses populations ? Personne ne peut assurer que les Chrétiens (1) ne resteront pas, plus que jamais, la cible d'intégristes islamiques.

Néanmoins, on comprend que le retrait américain soit attendu. Il est nécessaire. Le même retrait est aussi programmé pour les troupes opérant en Afghanistan. Mais, lui aussi sera progressif et prendra plusieurs années. La même question se pose déjà : le régime politique afghan sera-t-il capable de maîtriser la paix intérieure ?

Si on veut y croire pour l'Irak, la question est très incertaine pour l'Afghanistan. En effet, les Talibans, qui ont déjà gouverné, accepteront difficilement de ne pas retrouver la dimension politique qui leur permettrait d'imposer à nouveau un état islamique où la charia serait la référence unique. Et le pays poursuivrait alors la déchirure qui oppose les diverses factions.

Tant que l'on n'est pas capable d'accepter la pluralité, tant qu'on veut appliquer par la force la religion unique, le parti unique, la pensée unique, tant que la liberté n'est pas reconnue à tout citoyen, ces pays se maintiendront dans la peur, dans la haine et dans le sang.

Jean Bisson – 14 11 2011

1- Les trois-quart de la communauté chrétienne a déjà fui l'Irak à cause des attentats et des menaces nombreuses.

Partager cet article

Repost 0

commentaires