16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 23:01

La théologie musulmane, pourquoi n'en parle-t-on jamais? Je m'en suis approché dès les années 1965 puisque j'enseignais alors en Algérie, ce pays qui venait tout juste d'accéder à l'indépendance. Un groupe de réflexion islamo-chrétienne existait à cette époque pour tenter de passer de l'affrontement-suspicion au dialogue confiant. Les résultats avaient donné lieu à publication d'un document "Un seul Dieu, tous frères". C'est de ce document qui présentait des jalons pour le dialogue interreligieux que je m'inspire. Je vérifie mes données en consultant aussi régulièrement le "Dictionnaire encyclopédique de l'Islam" de Cyril Glassé, préfacé par Jacques Berques, et édité par Bordas en 1991.

Pour un Musulman, en l'homme - la plus belle créature qu'Il ait réalisée - Dieu a déposé quelque chose de sa Vie et de son Souffle. Dieu attend que "ce lieutenant" le serve fidèlement.

"Dieu lui facilite la vie par ses dons" (Coran 80, 20)

"Le destin de l'homme est entre les mains de Dieu.

et l'homme doit vouloir ce que Dieu veut" (Coran 81, 29)

Un Hadith (1) dit : "Sers Dieu comme si tu le voyais, car si tu ne Le vois pas, Lui te voit !"

La piété musulmane s'est plue à accorder 99 noms à Dieu (2). Son centième nom ne sera révélé qu'au jour du Jugement dernier. Parmi les plus beaux noms : le Miséricordieux, le Très-Haut, le Vivant, le Puissant, le Généreux...

Les Musulmans, comme tous les hommes droits et religieux des autres confessions abrahamiques, recherchent donc Dieu dans l'homme, à travers l'inconnaissance, en acceptant la distance infranchissable qui, en notre vie terrestre, nous rend inaccessible le Créateur. 

Jean Bisson - 18 04 2012 

1- Ce terme "Hadith" signifie un "dire" du Prophète, une explication verbale fournie par Mahomet, puis recueillie et consignée ensuite dans le recueil appelé "Sunnah". 

2- A Dieu appartient pour l'homme, 99 noms. Cent moins un : c'est une valeur symbolique dont l'Orient est friand. On s'accorde généralement sur l'explication suivante : "Lui, l'Impair, aime à être nommé par ces 99 épithètes. Et quiconque connaît ces 99 noms entre au Paradis".

C'est pourquoi de nombreux Musulmans égrainent ces noms "en chapelet" (appelé "subha"), pratique recommandée par un Hadith.

Partager cet article

Repost 0

commentaires