15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 00:01

Un nouvel épisode de violences s'est ouvert entre Gaza et Israël. De très nombreux tirs de roquettes depuis Gaza et plusieurs bombardements israéliens, depuis dimanche dernier, assombrissent la vie de toute la région. Qui a commencé ? Le saura-t-on jamais, et si on le savait cela n'arrangerait rien. De chaque côté on est sûr que c'est l'autre qui agresse, car c'est bien ce qui est concrètement vécu et ressenti.

 

On sait que la moindre provocation devient immédiatement une tragédie avec son cortège de haine, de victimes, de douleurs et de deuils, avec aussi des conséquences humanitaires importantes. Ce sont surtout les centres de Ashdod et Ashkelon qui ont subi ces attaques et le Consul général de France à Tel-Aviv s'y est rendu pour exprimer la solidarité française aux victimes.  

 

Une douloureuse souffrance entre deux peuples ayant pourtant des racines communes mais qui ne veulent pas concevoir de pouvoir vivre pacifiquement côte à côte. La vie est pourtant courte. Elle peut être belle quand on accepte que son voisin soit différent ! En témoigne ces musiciens qui, les uns arabes et musulmans, les autres juifs, jouent ensemble avec une harmonie parfaite !

 

Jean Bisson - 15 03 2012

 

PS: Cette brève était prévue pour hier ! L'avis d'interruption qui a pris sa place hier, existe depuis deux ans, au cas où... mais j'avais toujours eu le temps de la repousser par la mise en ligne du jour !

J'ai terminé hier un lourd travail : le montage d'une présentation audio-visuelle de près de 150 œuvres  picturales qui seront exposées l'été prochain dans une chapelle des environs de Besançon, avec un texte de 64 pages qui reprend mes brèves  - déjà publiées - sur "Les hommes de l'Ancien Testament".

Je devais rendre ma copie pour le 15 mars. Ce sont des spécialistes qui préparent l'accompagnement sonore.  Maintenant il me reste à tirer 150 à 170 photos A4, et à inclure les plus intéressantes pour illustrer la plaquette des textes qui sera tirée début juin, destinée à aider le financement de l'association qui gère cette chapelle.

Partager cet article

Repost 0

commentaires