27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 00:01

Je suis un laïc heureux. Heureux d'être Français dans une République démocratique et précisément laïque. Heureux d'être citoyen d'un pays où la liberté me garantit le droit de pratiquer la religion de mon choix. Je n'ai rien contre ceux ou celles qui portent une croix autour du cou ; je pense que la plupart portent ce symbole comme un simple ornement, ou parfois comme un « gri-gri », non comme l'affichage d'une conviction religieuse. J'ai parmi mes amis nombre de prêtres qui ne portent pas de croix au revers de leur veston. Les rares qui l'arborent me semblent en avoir le droit : chacun est libre. Libre me semble le Juif qui porte la rituelle Kippa, quoique pour la commission Stasi ce couvre-chef devrait être considéré comme un symbole « ostentatoire » à interdireà l'école publique !

Le Ministre Guéant, ancien super-Préfet de la Région comtoise avant d'être Conseiller à la présidence, a récemment affirmé que « les agents des services publics (…) ne doivent pas porter de signes religieux, (ni) manifester une quelconque préférence religieuse, mais (que) les usagers du service public ne doivent pas non plus (en utiliser). (1)

Cette phrase a provoqué la ire de beaucoup. C'est sans doute une maladresse, mais n'était-ce pas dire simplement, que, dans sa profession, et dans la vie publique, chacun doit avoir le souci de ne pas « provoquer » ceux qu'il rencontre. Mais je suis de ceux qui pensent qu'au nom de la liberté individuelle, celui qui choisit son habillement, et des signes ou symboles, soit pour exprimer une conviction, soit comme simple élément décoratif, doit rester libre de le faire.

Mon épouse porte parfois au cou une croix égyptienne dont la partie supérieure est formée d'un ovale ; c'est pour elle le simple souvenir d'un de nos voyages au pays des Pharaons, même si la symbolique de cette croix reste très forte pour certains coptes ! (2)

Mes amis savent que l'été, j'aime porter une djellaba blanche et ample, vêtement très appréciable qui laisse le corps très aéré. Ils savent que je ne me suis pas converti pour autant à l'Islam ! L'habit ne fait pas le moine !

Autant le port de l'« Etoile jaune »rendu obligatoire par le sinistre régime de Vichy pour désigner les Juifs fut une abomination, autant aujourd'hui toute interdiction de signes religieux ou de vêtements d'une autre culture, me semble être une inutile stupidité qui va contre le concept de liberté individuelle. Bien sûr aucune utilisation ne doit pas l'être comme une provocation ou un défi.

Jean Bisson – 27 03 2011

P.S.: Si vous êtes de ceux qui participent à l'élection de Conseillers cantonaux, n'oubliez pas de remplir votre devoir de citoyen !!!

-1- J'ai ajouté entre parenthèses les éléments complémentaires qu'exige la langue écrite !

-2- La partie basse, linéaire et verticale, symbolise la vie humaine de la naissance à la mort ; la mort, est représentée par le bras horizontal qui sépare la vie terrestre de la vie éternelle; l'oval qui surmonte symbolise précisément l'éternité puisque l'oval, quand on y accède, n'a ni commencement ni fin, comme l'éternité !







Partager cet article

Repost 0

commentaires