23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 23:01

Effervescence insolite dans le plus petit état de la planète... Des "secrets" sont publiés par des journaux italiens! Les services pontificaux sont jusque-là impuissants à démasquer les "balances" qui organisent ces fuites. L'affaire était hier à la Une du "Canard enchaîné"... Les indiscrétions vont du compte bancaire personnel du Pape, aux rapports confidentiels envoyés par les ambassades du Vatican du monde entier. On y trouve des notes sur le comportement de prélats, sur des corruptions financières et même sur des blanchiments de fonds... Des accusations grâves si elles se trouvaient vérifiées.

Déjà de semblables scandales avaient été mis en lumière à la fin du pontificat de Paul VI, lorsque le Pontife était dans un état de santé très précaire. La "Banca Ambrosiano" avait été promptement remaniée et son responsable disgracié. Puis il y avait eu l'élection du Pape Jean-Paul 1er, qui avait, dès son élection, manifesté sa très ferme volonté de remettre de l'ordre. On sait qu'il fut trouvé mort un mois après son accession au pontificat suprême. Je me souviens des suspicions qui avaient alors entouré cette disparition troublante. Puis il y eut Jean-Paul 2 qui, durant son long pontificat (plus de 25 ans) avait avec fermeté remis de l'ordre. Semblait-il.

Benoît XVI - a-t-il été à son tour débordé? - réagit avec fermeté. On sent le Vatican sur la défensive. Voici des extraits du communiqué publié par le service de presse du Vatican :

" La nouvelle publication de documents du Saint-Siège et de documents privés du Saint-Père ne se présente plus comme une initiative journalistique discutable – et objectivement diffamatoire -, mais assume clairement les caractères d’un acte criminel.

Le Saint-Père, mais aussi différents collaborateurs et auteurs des messages adressés à lui, ont vu violer leurs droits personnels de discrétion et de liberté de correspondance.

Le Saint-Siège continuera à approfondir les différents développements de ces actes de violation de la vie privée et de la dignité du Saint-Père – en tant que personne et en tant qu’Autorité suprême de l’Eglise et de l’Etat de la Cité du Vatican – et il fera les démarches opportunes, afin que les auteurs du vol, du recel et de la divulgation d’informations secrètes, ainsi que l’usage commercial de documents privés, pris et détenus de façon illégitime, répondent de leurs actes devant la justice."

Triste affaire qu'il faudra tout de même suivre avec attention, puisque les fumées du Vatican ne seraient pas toujours blanches!

Jean Bisson - 24 05 2012


Partager cet article

Repost 0

commentaires