8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 00:01

En Cisjordanie, au sud de Naplouse, dans la bourgade de Burkin, le 7 décembre dernier, la mosquée a été incendiée et ses murs extérieurs tagués de slogans anti-musulmans. Aussitôt, le Grand rabbinat d’Israël, le Ministère des Affaires religieuses du Waqf pour l’autorité palestinienne et les Responsables des Églises locales de Terre Sainte ont signé ensemble un appel aux fidèles de toutes confessions - Chrétiens, Juifs et Musulmans – pour que soient respectés tous les Lieux Saints, les sites et les biens appartenant aux trois religions. Le document dénonce l'utilisation de la religion par des extrémistes qui impliquent la foi dans un différend de caractère politique et territorial.

Pourtant, en hébreu, "Jérusalem" signifie "Ville de la paix"... Pourtant, les Juifs saluent en disant "Shalom !" (Paix!). Comme les Musulmans s'abordent avec un "Salam-alek" (salut à toi) ou un "Salam-alecum" (Salut à vous!). Pourtant les Chrétiens échangent un "Pax vobis cum !" (la Paix soit avec vous!)

Pourquoi profaner un édifice religieux, une sépulture, un symbole quel qu'il soit, sinon pour exprimer mépris et haine, sinon pour diviser et susciter la violence? Se nourrissant de ces méthodes, les extrémismes sont en cela une peste sociétale. Le traitement de cette déviance passe nécessairement par l'éducation citoyenne. Il faut, dès l'enfance, apprendre à vivre ensemble, à respecter nos différences, à s'en réjouir car c'est un atout de progrès, d'ouverture et de culture.

Les politiques qui ont supprimé l'éducation civique et morale dans nos écoles ne devraient-ils pas s'interroger? Seul le candidat de la gauche envisage aujourd'hui d'augmenter le nombre d'enseignants... Sur ce point, on ne peut lui donner tord !

Jean Bisson – 08 01 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires