6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 23:01

Selon le grand quotidien espagnol "El Païs", Obama qui avait promis en 2008 durant sa campagne présidentielle, d'être le Président de la transparence, a tenu sa promesse.

Le bureau d'information du Président présente depuis le mois de mars 2012 sur le site internet "Ethics.gov" sept bases de données gouvernementales. Chacun peut y trouver les noms de toutes les personnes qui  ont rencontré un membre du gouvernement. Pour la 1ère fois dans l'Histoire, ce site croise toutes les bases de données, il permet de faire correspondre l'identité de ces personnes avec des chiffres de financements privés des campagnes  électorales, des dons de lobbys, et même des plaintes pour violation de l'éthique.

Deux autres sites ont été également ouverts : "FinancialStability.gov"  et "Recovery.gov", le premier informe les contribuables des efforts du plan de stabilisation budgétaire de l'Etat, le second permet de suivre l'emploi des fonds investis quotidiennement dans le plan de sauvetage financier de 2009.

La Chambre des représentants prend le même chemin vers une communication internet ouverte à tout citoyen. Les efforts d'information, grâce à internet, représentent un investissement annuel de près de 18 milliards d'euros. Mais, soulignent certains rapports non chiffrés, cela permet de réaliser dans beaucoup d'administrations, des économies importantes en personnel et un gain en efficacité et en réactivité.

Ce succès d'Obama ne devrait-il pas inspirer les gouvernants européens? C'est sans doute un objectif à ne pas différer et probablement même un investissement rentable! 

Jean Bisson - 07 07 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires