26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 00:02

En ce dimanche qui enchaîne la grande fête chrétienne de Noël, je reprends ce texte écrit par Jean-Claude, un ami, Vicaire général, qu'il intitule « Jubilé des Anges ». (Publié dans le feuillet "Echo de Ste Annne, N° 48)

Poursuivez bien cette fête de Noël !

Jean Bisson – 26 12 2010

 

Jubilé des Anges

«Tous les ans, à la fin de l'Evangile de la messe de minuit, nous entendons le «Jubilé des Anges» : «Gloire à Dieu au plus haut du ciel et paix sur la terre aux hommes qu'Il aime».

La gloire et la paix ! J'avoue être souvent perplexe lorsque j'entends ces deux mots qui se succèdent, si près l'un de l'autre, et si différents.

Pourtant, la gloire de Dieu et la Paix du monde sont bien les deux faces d'une seule et même réalité. Car Noël signe l'armistice définitif entre la gloire et la paix dans le sourire de l'enfant de la crêche; la paix est glorieuse et la gloire pacifiante. La gloire de Dieu (c'est à dire son poids, d'après les spécialistes) est là toute entière dans ce «petit prince de la paix» déposé sur la paille, exposé à un avenir incertain, livré aux aléas de l'histoire, remis au bon vouloir des hommes, désarmé et désarmant.

En le regardant, en le contemplant, nous découvrons que la gloire de Dieu, c'est la paix pour les hommes, que Dieu s'est engagé de tout son poids dans ce petit qui ne pèse par lourd, que la gloire de Dieu c'est de déclarer la paix à tous les hommes de tous les temps et de tous les pays.

Alors oui, les anges de la nuit de Bethléem ont raison de jubiler de gloire et de paix, à deux voies unies dans un seul chant, auquel répond silencieusement celui du coeur des hommes qui savent que désormais le ciel est planté en terre.»

Jean-Claude Menoud

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires