22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 23:03

Les Chrétiens ont la particularité de croire en un Dieu unique, mais ils pensent que leur Dieu se manifeste selon trois aspects : son unicité est à la fois Père, Fils et Saint-Esprit. La symbolique d'un Dieu Trinitaire est très intéressante pour ceux qui sont sensibles au langage des chiffres.

Dès l’Annonciation, l’archange Gabriel dit à Marie (Luc 1, 35) : «L’Esprit-Saint viendra sur toi… ». Au Temple, lors de la présentation de Jésus, Syméon est saisi par l’Esprit-Saint qui lui désigne le futur «Messie» (Luc 1, 67-68). Au Jourdain, lors du Baptême de Jésus, l’Esprit-Saint se manifeste sous forme d’une colombe (Mt 3, 13-17 –  Mc 1, 9-11 – Lc 3, 21-22 – Jn 1, 33). Au désert, c’est ce même Esprit qui assiste Jésus (Mt 4, 1). Jésus, joignant le doigt à la parole, expulsera les démons par « l’Esprit » (Mt 12, 22-30).


Après la Cène, Jésus annonce le «Paraclet» (l’Esprit de Pentecôte), ce feu qui descendra sur les Apôtres et marquera le début de leur mission, mission de l’Eglise (Jn 14 16-17 et Actes 2, 1-4). St Paul ne manquera pas d’évoquer ce même Esprit-Saint et de l’opposer à la «chair» (Romains 8, 9-11).

 

Eau, Feu, Souffle, Colombe : voilà les principaux signes symboliques de l’Esprit-Saint, ce «moteur divin» qui conduit l’Eglise depuis plus de 20 siècles…

 

Pour le croyant, comment interpréter au quotidien, les signes de l’Esprit-Saint ? Comment les traduire dans ses engagements, dans ses choix ? Le décryptage personnel, ou en petit groupe d’ «initiés» est-il fiable ? N’existe-t-il pas des «dérapages possibles» ? Certains n’auraient-ils pas tendance à faire dire à l'Esprit-Saint ce qui , humainement, leur convient ?


Il faut rester prudent. Il me semble indispensable de se reporter aux textes fondateurs, aux réflexions des «Pères de l’Eglise», à la critique ouverte des Théologiens, et ne jamais omettre d’échanger avec d’autres, pour finalement s’en remettre avec humilité «à la grâce de Dieu» !

 

Bonne fête de Pentecôte !

(Dimanche prochain, l'Eglise fêtera la Sainte Trinité. Ce sera le sujet de mon billet du 30 mai)

 

Jean Bisson – 23 05 2010

Partager cet article

Repost 0

commentaires