26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 23:01

L'histoire, pour un Chrétien, n'est pas une succession d'événements liés au hasard. "Les hommes, disait le cardinal Lustiger - un juif converti - ne sont pas un tourbillon de moucherons engloutis par le devenir et par le temps, mais  des êtres connus chacun par son nom et bénéficiaires d'une Alliance toujours renouvelée". Le Chrétien prend acte de la promesse faite par Jésus de demeurer avec ses disciples jusqu'à la fin des temps, par la présence de l'Esprit-Saint, cette troisième facette du Dieu Unique. Et les baptisés vivent cette proximité d'un Dieu invisible et néanmoins présent.

La Pentecôte (1), c'est donc la célébration où l'Esprit-Saint, sous la forme symbolique de la colombe et du feu, s'est posé sur les Apôtres, marquant les débuts de l'Eglise. C'était 50 jours après Pâques et la résurrection de Jésus (2). C'était 10 jours après l'Ascension. Selon le cardinal Jean Daniélou (mort en 1974), il est historiquement tout à fait vraisemblable "que la Pentecôte ait eu lieu le dernier jour de la fête juive des Semaines de l'an 30." (3)

Chez les Juifs, une fête se célébrait effectivement le cinquantième jour après le 16 du mois de Nissan. Ils offraient alors à Dieu les prémices de leurs moissons. Les Chrétiens en avaient fait les "Rogations"... (4)

Jean Bisson - 27 05 2012

1- En grec, Penta, signifie 5  (chacun sait bien ce qu'est un pentagone...) 

2- Le 50ième jour c'est celui qui suit 7 semaines complètes, soit 7x7=49 + 1 = 50

3- Note extraite du site http://www.terredisrael.com/Chavouot.php

 Chavouot ou Shavouot est une fête religieuse juive célébrée le 6 (et le 7 pour les Juifs vivant en dehors de la Terre d'Israël) du mois juif de Sivan (Avril/Mai/Juin).

Avec Souccot et Pessa'h, Chavouot est l'une des Trois Fêtes de pèlerinage marquant l'année juive. Chavouot est également le terme d'un jubilé, à la fin du décompte des 49 jours du Omer à partir du second soir de Pessa'h.

Le nom de la fête de Chavouot vient de l'hébreu qui signifie semaines, car elle a lieu sept semaines après Pessa'h. Elle est ainsi souvent connue sous le nom de "fête des semaines" ou encore de « pentecôte » juive. En effet, le terme de racine grecque, "pentecôte", correspond aux 50 jours de Pessa'h à Chavouot.

Les trois fêtes de Pessa'hChavouot et Souccot sont appelées Atseret (assemblée solennelle) car elles étaient historiquement les trois occasions annuelles de pèlerinages au Temple de Jérusalem à l'époque de son existence. Pessa'h étant symboliquement la "fête des semences", Chavouot est appelée "fête des prémices", car les premiers fruits de la récolte étaient alors offerts au Temple à cette date.

Ces dénominations sont issues du texte de la Bible hébraïque : le nom de Hag ha-Katsir (fête de la récolte) provient du livre de l'Exode xxiii. 16 ; le nom de Hag Chavouot (fête des semaines) apparaît dans les livres de l'Exode xxxiv. 22 et du Deutéronome xvi. 10 ; le nom de Yom ha-Bikkourim (fête des prémices) est mentionné dans le livre des Nombres xxviii. 26. 

La principale signification de la fête reste la célébration du don de la Torah au peuple d'Israël, choisi parmi les peuples pour la recevoir, selon la tradition.

4- L'Eglise avait repris cette fête nommée "les Rogations" (du latin rogate = demandez). Il s'agissait des trois jours précédents l'Ascension durant lesquels, sur les chemins vicinaux et auprès des multiples croix qui jalonnaient nos chemins ruraux, on faisait de nombreuses processions. Cette coutume, attestée par les dits de Saint Mamert rapportés par Saint Avit, fut étendue à toute la Gaule par le Concile d'Orléans en 511. 

A noter que Benoît 16, en réintroduisant récemment le rite grégorien comme rite exceptionnel, a redonné, ipso facto, le droit de célébrer à nouveau les populaires processions des Rogations...

Partager cet article

Repost 0

commentaires