21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 00:01

Nous sommes entrés dans le printemps. Temps d'espérance, temps de la promesse, temps de la jeunesse du cœur !

La réalité du monde actuel semble ignorer ce symbolisme de la force de vie et de renouveau qu'incarne le printemps... L'homme ne serait-il plus sensible au rythme des saisons? Est-ce une dégénérescence? Est-ce dû à nos conditions de vie contemporaine?

La violence et la brutalité, l'égocentrisme et la peur de ce qui nous est étranger, nos certitudes et le refus d'écouter ceux qui pensent autrement ou croient différemment, ceux qui mangent selon d'autres coutumes, ou prient un Dieu qu'ils ont rencontré via d'autres chemins ou à travers une autre culture, tout ce qui dresse l'homme contre son semblable ne peut être bon.

C'est à chacun d'accepter nos différences. C'est à tous les hommes de bonne volonté de s'unir pour un monde de justice et de paix. C'est à nous qu'il revient de construire ce monde meilleur dans lequel toute différence sera perçue comme richesse. Et chacun le peut, à sa manière. Chacun doit apporter sa modeste contribution.

Jean Bisson 22 03 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires