3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 23:01

Il est d'usage courant que les détenus puissent rencontrer des "aumôniers". Cela s'est toujours fait, du moins en ce qui concerne les Chrétiens. Puis se sont installées des aumôneries musulmanes. Maintenant ce sont des Témoins de Jéhovah qui revendiquent le droit d'avoir leur aumônerie et leur droit à bénéficier de leur culte en prison.

Le Ministère de la Justice, ayant refusé de reconnaître ce droit, vient d'être débouté par la Cour d'Appel de Paris, laquelle a accordé en réparation de préjudice, une indemnité de 3000 euros aux 5 détenus qui s'étaient portés partie civile.

L'association cultuelle des Témoins de Jéhovah ayant été reconnue officiellement depuis l'an 2000, il semble effectivement légal de satisfaire à la requête des plaignants.

La Chancellerie risque de se pourvoir en cassation. Cependant, il me semble bien que l'état devrait reconnaître le caractère cultuel de toute association, considérant toute association légalement déclarée comme une personne morale. C'est l'application de la laïcité en même temps que le repect de la justice.

Jean Bisson 04 06 2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires