2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 00:00

En 2011, j'ai rassemblé mes brèves du lundi dans la rubrique "Indignons-nous". C'était un hommage à Stéphane Hessel et au titre de son mordant livret «Indignez-vous !». Les sujets ne m'ont jamais manqué, hélas !

J'avais cependant noté que toute indignation, pour légitime et humaine qu'elle soit, n'est jamais une fin en soi. Il faut aller au-delà de l'indignation et proposer des réponses, s'engager sur des voies de réformes et de changements. Il faut ne jamais perdre les fondamentaux que sont : les droits de l'homme, la liberté de l'information, la recherche d'une répartition plus juste des fruits de la terre et du travail des hommes... Il faut aussi des gens honnêtes et généreux qui se dévouent au gouvernement de la "chose publique". (1)

Sur ce point, je déplore que la charge de gouvernance soit monopolisée par des carriéristes. Les élus et les élues d'une république exemplaire ne devraient pas accepter de se transformer en hommes de carrière parfois plus préoccupés de leurs réélections que de l'efficacité de leur travail !

Interdire le cumul des mandats est une première mesure à appliquer. Depuis le temps qu'on en parle... Réduire les mandats à 2 ou 3 législatures serait, à mon avis, une bonne sagesse qui éviterait bien des abus. Le mandat présidentiel est bien limité, pourquoi les mandats de Sénateurs et de Députés ne le seraient-ils pas ?

Je ne me contenterai plus de m'indigner, je proposerai désormais d'agir et de réagir! Aux futures élections, ce sont sur les critères concrets que je ferai mes choix.

Agissons ! Tel sera en 2012 l'orientation  de mes brèves du lundi ...

Jean Bisson – 02 01 2012

1- Et ce qui est vrai pour la conduite des affaires publiques, l'est aussi pour toute entreprise humaine, économique, sociale, religieuse, associative...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Véronique Isenmann 03/01/2012 07:16


Bonjour cher Monsieur,


 


je viens de découvrir votre blog, parce que vous avez publié en 2010 un extrait de la Dame de Sel. J'ai beaucoup aimé la brève de ce lundi et votre "projet du lundi" mais avant de poursuivre la
lecture et l'échange de réactions, j'aimerais beaucoup savoir qui vous êtes, ce que je n'ai pas été capable de trouver sur le bolg.


Voulez-vous m'aider avec un mail qui m'explique un peu la richesse de votre démarche?


A nous relire, Véronique

JeB 03/01/2012 11:09



Madame et bien aimable lectrice,


Avec mes voeux, je vous remercie pour votre message. Qui suis-je? Un octogénaire, ancien prof de lettres, ancien coopérant (en Algérie de 1964 à 1969, puis en Côte d'Ivoire et au Maroc jusqu'en
1978). De formation "laïque", mais de tradition familiale chrétienne, je n'ai jamais renié mes sources ni mes références. Vous comprendrez que, sur mon blog, si mes propos défendent les valeurs
auxquelles j'adhère, je préfère rester discret sur ma vie privée !


J'ai vu votre site. Vous me semblez aussi bien engagée !


Respectueusement.


Jean Bisson