25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 23:01

Aux yeux de tout homme, l'arbre est une manifestation concrète de la "force vitale"... La dimension symbolique de ce géant végétal n'a pas manqué d'être utilisée par les écrivains et les artistes de tous les temps. Il n'est donc pas étonnant que la Bible, elle-même, dans son inspiration poétique orientale, nous offre de nombreuses utilisations de l'arbre. En voici donc un florilège que je donnerai au cours de l'été dans une rubrique nouvelle: symbolisme des arbres dans la Bible.

Au troisième jour de la Création, Dieu dit :"Que la terre se couvre de verdure, d'herbes qui produisent semence, d'arbres fruitiers qui, selon leurs espèces, portent des fruits pourvus en eux-mêmes de leur propre semence. Et il en fut ainsi." (Genèse   1,  11)

A chaque printemps, l'arbre annonce la renaissance de la nature… "Comprenez cette comparaison empruntée au figuier: dès que ses rameaux deviennent tendres et que poussent ses feuilles, vous reconnaissez que le temps de la chaleur est arrivé." (Matthieu  24, 32)

La mort semble n'avoir pas prise sur l'arbre : de sa souche, croissent des rejets. " Il existe pour l'arbre un espoir: on le coupe, il reprend encore et ne cesse de surgeonner. Que sa racine ait séché en terre, que sa souche soit morte dans la poussière, dès qu'il flaire l'eau, il bourgeonne et se fait une ramure comme un jeune plant." (Job  14, 7-8)

 

Dans le désert aride, l'arbre révèle à l'homme le point d'eau, lieu indispensable à toute vie…"Arrivant à Elim, il y avait là 70 palmiers et 12 sources d'eau. Ils campèrent donc là, près de l'eau." (Exode 15, 27)

" Je mettrai dans le désert le cèdre, l'acacia, le myrte et l'olivier. J'introduirai dans la steppe le cyprès. l'orme et le buis, ensemble, afin que les gens sachent et voient que la main du Seigneur a fait tout cela…" (Isaïe 41, 19)

L'arbre abrite l'homme, il le nourrit de ses fruits… "Dans ma vision, je regardais de ma couche. Et voici un arbre, au milieu de la terre. Sa hauteur était immense. Il était géant et fort. Sa hauteur touchait le ciel et sa vue allait jusqu'aux extrémités de la terre. Son feuillage était beau et ses fruits abondants. Il y avait en lui de la nourriture pour tous. Sous lui s'abritaient les bêtes des champs, et dans ses ramures nichaient les oiseaux du ciel. De lui se nourrissait toute chair." (Daniel   4,  7-9)

(à suivre chaque mercredi...)

Jean Bisson - 26 07 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires