22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 00:00

Le noir, par définition, est l’absence de lumière. Dans la culture occidentale, et probablement bien au-delà, les déesses de la fertilité, comme les Vierges Noires, sont des symboles de créativité, images d’un potentiel vital. Comme le ventre sous-terrain de notre planète, le ventre maternel est le lieu obscur d’où jaillit la vie. Le noir, ou "obscurité des origines", implique donc un lieu invisible, privé de lumière, un espace caché et par là, nombreux en font une réalité impure ! 

Première conséquence : la majorité des mythes fondateurs et des religions a accrédité l’idée d’une "impureté primordiale" ou d’un "péché originel"… Dans la Genèse, c’est Dieu qui fait surgir la lumière des ténèbres. C’est à l’initiative divine que revient de mettre un terme à "la nuit des temps " et d’initier le "temps de la vie". Apparaît première la vie végétale, suit la vie animale, puis apparait en dernier la vie humaine, consciente et douée de mémoire…

La seule certitude c'est que ce don de la vie, conséquence du don de la lumière, n’est qu’un bien temporaire. En effet, la mort fait plonger tout vivant dans le monde des ténèbres. Logique pour certain, cet achèvement définitif d’une vie, née du hasard dans le ventre d’une mère,  s’achève dans le ventre de la terre.

L'homme s'interroge sur ce passage obligé ouvrant sur un "autre monde" ou sur "une autre rive", sur l'espoir d'un "paradis" de lumière et de félicité, tel que le pensent les croyants. Chacun se forge sa propre conviction, selon sa culture d’origine, selon les traditions dans lesquelles il a été élevé ou qu’il a pu aborder dans sa vie.

Les "Vierges Noires" sont nombreuses dans la mouvance catholique. Elles font rêver mais demeurent mystérieuses. Si elles exercent une telle fascination, c’est simplement parce que l’homme est en perpétuelle quête sur ses origines et sur les finalités de sa vie. Il s'interroge souvent sur ses rapports avec le néant, avec l’au-delà, avec le divin !

Jean Bisson - 20 01 2013 

Partager cet article

Repost 0

commentaires