16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 00:01

Deux ans après le début de la révolution syrienne, la Syrie reste dans une tragédie sanglante : plus de 70.000 morts,  et près d'un million de réfugiés. Quelles forces politiques demeurent actuellement pouvoir mettre  en route une reprise du dialogue? Tenter de rétablir la paix dans la société syrienne est incontournable et très urgent.

John Kerry, chef de la diplomatie américaine, tente d'ouvrir des négociations entre le président Assad et l'opposition syrienne. La diplomatie russe va dans le même sens. Il est évident que la paix ne pourra être rétablie qu'en acceptant le dialogue et en recherchant les possibilités d'établir une nouveau régime.

Les crimes de ce conflit ne devront pas être oubliés. Une paix sociale devra être décrétée dans la justice et pour permettre une liberté politique capable de construire une Syrie où chaque camp puisse vivre et être représenté. Bref, il faut souhaiter à ce peuple d'avoir la sagesse de se donner des structures politiques modernes où chacun peut faire entendre sa voix et accepte de s'allier pour construire une démocratie, seul moyen de rétablir la paix.

La Syrie mérite de refleurir et son peuple doit s'imposer le respect politique d'une alliance nationale. 

Jean BISSON - 16 03 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires