30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 16:30

Ma brève quotidienne, challenge que je m'étais fixé au lendemain d'une sévère autant que subite paralysie faciale subvenue fin 2007, a été tenue depuis 5 ans. J'ai ainsi publié 2 564 articles, dont un certain nombre de "suites" sur des thèmes ou sujets me touchant de près, sur la Bible, sur le symbolisme, sur l'actualité, sur le dialogue interreligieux, etc. Mon blog a reçu 211 750 visites.

Ces derniers temps, ma santé s'est sensiblement détériorée. Tirer les conséquences de ce constat devient incontournable. Je ne ferme pas ce blog qui aura été pour moi un plaisir et une compensation intellectuelle comblant mon incapacité soudaine à communiquer oralement. Mais je n'ai plus la force d'y consacrer le temps nécessaire à une publication quotidienne régulière.  Je ferai mon possible pour y déposer encore trois ou quatre brèves hebdomadaires, en gros, un jour sur deux, sans garantie de  régularité. Tout a une fin. Autant l'accepter et l'assumer dans la sérénité !

Jean Bisson - 30 08 2012

(il n'y aura pas de publication demain, ma journée sera consacrée à trois rendez-vous médicaux et à des temps de repos forcé !)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lapprand 24/11/2012 13:01


Bonjour Monsieur,


Vous souvenez-vous de moi ? Je suis de vos anciens élèves de Montjoux et également de votre épouse. Nous nous sommes rencontrés aux 70 ans de Marie Andrée Griffond-Boitier. J'avais eu le
plaisir de dire quelques textes de Jean Giono.


J'ai appris que votre santé s'était déteriorée récemment et que vous avez fait un séjour à l'hôpital. J'espère que ce n'est plus qu'un mauvais souvenir.


Au sein de ma chorale "Les Chenestrels" je viendrai chanter Noël, dimanche 16 déc , l'après midi,  à l'église d'Ecole, je vous y verrai peut-être. Pour ma part , "Le Facteur d'histoires", je
donnerai samedi 22 décembre à 15h30, à la salle Saint-Pierre, place du huit septembre, un spectacle de Noël, ce sera ma première vraie prestation publique, je serais vraiment très honoré de votre
présence.


A Montjoux, j'étais un élève médiocre et turbulent, et pourtant j'ai gardé un très bon souvenir de votre classe. Depuis, j'ai vraiment découvert la littérature, et si Giono reste mon auteur de
prédilection, j'ai plongé avec délice dans Bernanos, Green, en ce moment je découvre Claudel et si j'ignore totalement Péguy, votre auteur,je ne doute pas que nous aurions pu avoir des
conversations passionnantes.  Il est si difficile de trouver des interlocuteurs.


Je vous souhaite une bonne santé, et espère vous revoir.


Michel Lapprand

à Michel LAPPRAND 19/11/2013 16:36

Je retombe, par hasard, sur votre billet reçu il y a environ un an. Mais je ne sais plus si je vous y avais répondu à l'époque... Ma tête commence à me jouer des tours. Ma mémoire immédiate ne fonctionne plus très fidèlement. Et je pense que je serai bientôt obligé d'interrompre mon blog. D'ailleurs je vais quitter Ecole où je résidais depuis 50 ans... Et ce sera un choc supplémentaire, même si j'accepte cette nécessité. Mais dans les semaines qui viennent, dès que ma propriété d'Ecole sera vendue, je m'installerai avec mon épouse à BESANCON, sans doute dans le bas des Chaprais.
Avec mon meilleur souvenir.
Jean BISSON

JeB 15/01/2013 14:58



Cher Monseur Claude Lapprend,


Acceptez d'abord mes excuses pour ne répondre qu'aujourd'hui à votre message du 24 décembre dernier. Je suis rentré chez moi après plusieurs mois d'hospitalisation et de séjours en plusieurs
Maisons de repos. Et j'ai, par cette longue absence de cbez moi, accumulé un retard long à éponger.


Je me souviens très bien de notre rencontre liée à l'anniversaire de Marie Andrée Poissenot.


Je ne suis entré chez moi que le 20 décembre dernier. J'ai donc manqué votre concert de décembre à ECOLE. Je reprends très lentement quelques activités, chez moi, mais je ne suis pas encore armé
pour envisager des sorties... J'ai été dans l'impossibilité de lire pendant 4 mois et je n'ai retrouvé l'écriture que depuis mon retour à la maison.


Vieillesse et maladie sont un couple difficile à maîtriser, Mais je dois reconnaître que la chirurgie cardiaque peut aujourd'hui engendrer des merveilles.


J'espère que l'année 2013 m'offrira le plaisir d'entendre un concert des Chenestrels et de vous y entendre. Je vous  prie d'accepter mes voeux pour que l'année qui viebnt de commencer vous
offre de nombreuses occasions de rencontres, de lectures, de concerts ...


Et, je le souhaite, le plaisir de pouvoir nous croiser !


Croyez, Monsieur Claude Lapprend, à mes sentiments les plus cordiaux.



cordier 31/08/2012 07:08


Merci Jean de ta franchise, de ton courage et de ton abnégation. Prends soin de toi, repose-toi.


Merci encore pour ce blog, premier site visité, à mon réveil.


Bien à toi


Gérard


 

Jonas 30/08/2012 18:48


Je suis vraiment triste. J'aimai bien vos interventions même si je ne  partageais pas tout. 


Bon courage et merci.