29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 23:04

En 2010, la fête religieuse de Pentecôte - dimanche dernier - et aujourd'hui célébration de la Ste Trinité, resteront pour moi liées à la découverte que je viens de faire de l’icône de la Trinité du peintre russe ROUBLOV. Je prépare depuis plusieurs mois une exposition sur le visage de Jésus à travers les arts et il était donc logique que je trouve sur mon chemin cette icône peinte fin XV° (ou début XVI°) par ce moine orthodoxe devenu saint.

Ce n’est pas seulement  devant une œuvre d’art que l’on se trouve, mais aussi devant une réflexion théologique profonde, devant une interrogation passionnante sur le Dieu Trinitaire des Chrétiens. Il semble que l’auteur de cette œuvre ait réussi à suggérer ce qu’aucun traité de théologie n’a rendu avec autant de profondeur.

Le mystère si abstrait de la Trinité devient concret tout en demeurant mystérieux. Car il faut contempler cette icône et la méditer dans une perspective religieuse, dans un contexte de foi et à travers tout le symbolisme dont elle est pétrie.

 

J’ai parcouru une petite partie des innombrables interrogations posées par notre besoin d’identifier les trois personnages de ce tableau. Où siège le Père ?  Qui est le Fils ?  Comment peut-on situer l’Esprit-Saint ? Les trois personnages - des anges ? – ont un visage semblable, un âge identique (33 ans ? – en réalité, ne sont-il pas « hors âge » car au-delà du temps ?). Seuls certains repères les différentient : direction des visages, couleurs des vêtements, et symboles associés (arbre de vie, construction humaine,  bâton ou canne, sceptre ou crosse, etc.

Si la discussion est ouverte, n’est-ce pas la volonté du peintre ? Car la Trinité n’est pas trois personnes… Mais trois facettes de l’unicité de Dieu. Cette personne unique qui, sous l’apparence de 3 anges rendit visite à Abraham au chêne de Mambré…

Pour moi, je refuse finalement de fixer qui est Père, Fils et Esprit-Saint car ils sont seulement trois symboles d’une seule et unique réalité. Et c’est bien, pour moi, ce qu’a voulu exprimer cet artiste visionnaire dans sa réponse, méditée pendant trois années !

Merci à ce moine, théologien, artiste et saint. Son tableau est exposé à la Galerie nationale Tretiakov de Moscou. Aurais-je l’occasion de m’y rendre ? J’en doute. Mais les reproductions sont suffisantes pour que passe son message.

Jean Bisson – 24 05 2010  (Demain : Femmes dans la Bible (8) Ruth)

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires