20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 23:04

Dans les débuts de son quinquennat, lorsque le Président Sarkozy avait sorti de son chapeau l’idée d’une Union pour la Méditerranée – proposition à laquelle j’étais acquis d’avance - , je lui avais décerné un «bon point», récompense rare puisque cet honneur ne lui a été octroyé que 3 fois !

Le prochain sommet de l’UpM, fixé à Barcelone, pour le 7 juin prochain, s’annonce orageux. Syrie et Egypte ont annoncé leur boycott si Israël devait y être représenté par le ministre ultra Avigdor Lieberman.

Etant donné la politique de développement systématique d’Israël sur des terres arabes, vol manifeste, violation flagrante du droit international, autant de réalités jamais fermement condamnées par la France, on pouvait s’attendre à un tel blocage !

Les belles idées d’une Union méditerranéenne se révèle «un bel esquif bricolé pour l’angélique amusement de Nicolas Sarkozy» selon le billet signé dans un des derniers « Marianne » par Martine Goslan (p 6 - /21 mai 2010).

Inaugurée le 13 juillet 2008 à Paris, devant  43 chefs d’Etat, cette « UpM »  est au bord du naufrage. Le Capitaine n’a rien pu faire pour rendre Israël plus raisonnable.

Triste échec. Car c’est l’heure de la paix qui recule, c’est l’aurore d’une fraternité méditerranéenne qui est renvoyée aux calendes grecques… C’est un naufrage de plus à inscrire au palmarès de notre président.

Jean Bisson -  21 05 2010

Partager cet article

Repost 0

commentaires