4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 00:01

Vin chaud, le régal des temps frais !

Selon des sources romaines antiques (inspirées de Pline le Jeune dans son "Histoire naturelle"...),  Je prépare ainsi quelques bouteilles de "VIN CHAUD", une base que je conserve ensuite en bouteilles bouchées, quelques jours au frigo, et que je fais réchauffer quand le besoin s'en fait sentir. (Attention de réchauffer sans laisser bouillir...)

Chrétien de Troyes écrit en 1182 que son héro Perceval boit de ce vin épicé dont la recette suivante s'apparente sans doute.

Ma recette personnelle est la suivante. Dans un pot de terre, verser 3 bouteilles de vin rouge (on peut utiliser du bon Beaujolais, du Côte du Rhône, ou un Bourgogne). Le vin doit être chambré entre 15 et 20 degrés. Y ajouter 2 cuillères à soupe de Cognac, 2 de Cointreau et 2 de liqueur de framboises (ou d'eau de vie de framboises). 

Ajouter 120 grammes de miel de sapin, 1 écorce séchée d'orange amère, l'écorce séchée d'un demi citron, 3 clous de girofle, 3 grains de poivre noir (de préférence du Sichouan), un petit morceau de bois de canelle (ou à défaut une cuillière à café de canelle en poudre).

Laisser macérer de 4 à 7 jours, en remuant vigoureusement le pot (ou la bonbonne) chaque jour.

En fin de macération, verser dans un chaudron et chauffer jusqu'à 60 degrés en remuant  Couvrer et laisser refroidir. Puis filtrer très soigneusement et mettre en bouteilles.

Laisser reposer quelques jours. Les bouteilles, bouchées, peuvent être gardées au frigo ou dans un endroit frais pendant plusieurs semaines.

Faire chauffer la quantité souhaitée.Bien éviter de laisser bouillir et servir en verres ou en tasses. 

Préparées dès la première quinzaine de décembre, cette préparation de vin chaud, peut devenir un agréable cadeau à offrir en ces temps de fêtes, ou à toute autre occasion ! Mais un bon vin chaud est apprécié jusqu'aux temps de Pâques...

Jean Bisson - 04 01 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires