15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 17:52

Je suis abonné depuis un bon demi-siècle, à l'hebdomadaire "Témoignage Chrétien". Sur ses quatre demi-pages qui est sa très modeste parution actuelle, je me suis régalé cette semaine de deux articles. Celui dont je veux vous parler aujourd'hui est titré "Pour un islam de France dans la République". Il est signé par Vincent Feltesse, Député socialiste de la Gironde et Président de la Communauté urbaine de Bordeaux.

La France est institutionnellement une démocratie laïque. Ses enseignants, j'en faisais partie, y travaillent dans une laïcité qui permet que les jeunes restent libres des éventuelles convictions religieuses héritées de leur culture familiale. Et cela s'est toujours imposé à moi, comme un devoir majeur. Il a fallu du temps pour que l'Eglise et les Chrétiens admettent cela.

Aujourd'hui, et c'est une réalité nouvelle, 5 millions de Musulmans vivent en France, et beaucoup d'entre eux sont désormais de nationalité française. J'en connais personnellement et qui sont de bons amis. Ayant vécu moi-même près de 15 ans en Algérie, au Maroc et en Côte d'Ivoire, j'ai eu la chance d'y cotoyer des collègues musulmans et mes élèves partageaient cette foi.

Témoignage Chrétien conclut son article, parlant de la création d'un "Centre culturel musulman à Bordeaux", partiellement subventionné par Vincent Feltesse. "Un tel soutien financier est là aussi pour dire qu'un "Islam de France" doit être inventé et qu'il ne peut et qu'il ne peut et qu'il ne peut exister que s'il trouve (en France) les moyens (humains et financiers) de son existence".

Je suis donc parfaitement d'accord avec ce point de vue.

Jean Bisson - 16 mai 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires