23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 23:03
Chaque fois que le 25 juillet, fête de Saint Jacques Apôtre, tombe un dimanche, l’année est proclamée « Année jubilaire St Jacques ». C’est le cas cette année. Pour la précédente, en 1982, Jean-Paul II, en voyage en Espagne, avait fait le détour par Compostelle. Cette année, Benoît 16 a exprimé le souhait de s’y rendre spécialement, ce serait une première. La prochaine année jubilaire St Jacques se déroulera en 2021.
Sa visite sera très courte : dès son arrivée, une visite à la cathédrale le matin, un bref parcours dans la ville en papamobile, et déjeuner à l’archevêché suivi d’un moment de repos, messe dans l’après midi et retour en Italie le jour même.
Etonnant le regain d’intérêt de ce pèlerinage à Compostelle. Mais le lieu est intéressant et la somptueuse basilique  (dotée d’un bel orgue avec un jeu de tuyaux-trompette horizontaux) possède un grand pouvoir de séduction. J’y ai assisté à une grand-messe chantée, il y a quelques années. J’avais été ravi par la qualité très professionnelle des chants et de la musique tout autant que par l’éclat – pourtant un peu clinquant – de l’action liturgique.
Compostelle, une destination qui fait rêver. Et non seulement des croyants. Les chemins de Compostelle sont empruntés par beaucoup de personnes qui ont besoin de réfléchir, de prendre du recul, de faire le point sur leur vie… C’est aussi de superbes chemins, du  moins en France, et une découverte d’émotions esthétiques.

Jean Bisson – 24 07 2010

Partager cet article

Repost 0

commentaires