3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 23:01

Chacun peut circuler librement, du moins dans les pays en paix. Les droits de l'homme sont destinés à être universellement reconnus. C'est sans doute le point positif de la mondialisation. Comment ce brassage culturel, religieux, économique et commercial est-il vécu, quand certains tentent de vivre hors de leurs terres natales ? L'immigration n'est pas un fait nouveau, mais autrefois les échanges se faisaient surtout entre pays voisins, ou entre colonisateurs et colonisés.


L'horreur de la tuerie qui vient d'être commise en Norvège, le combat idéologique des tenants d'Al Qaïda dans le monde, les réactions de certains groupes politiques d'extrême-droite - y compris en France – montrent clairement les réactions possibles que fait surgir toute hybridation culturelle !


La peur de la différence, la crainte qui est devenue certitude d'être un jour dominé, le sentiment de devoir défendre l'idée d'une pureté identitaire ou religieuse, sont autant de réactions possibles et, malheureusement concrètes.


Quand les opinions publiques européenne, américaine, mondiale, comprendront-elles que les Musulmans qui se battent en Tunisie, en Égypte, en Syrie, en Libye, en Algérie, au Maroc et dans tant d'autres pays du monde sont des hommes épris de justice sociale, en recherche d'une vraie liberté et d'une réelle dignité, comme les Chrétiens, les Juifs et les Agnostiques qui vivent dèjà dans les démocraties libres, chacun respectant la liberté des autres...


La mondialisation, qu'on le veuille ou non, est aujourd'hui incontournable. Tous combats identitaires visant à préserver une pureté raciale, à maintenir la suprématie d'une idéologie, d'une religion ou d'une culture sont voués à l'échec, de même que toute autre tyrannie.


La liberté et le respect des différences est le seul pacifique combat qu'il faut mener. C'est l'unique but et le seul moyen de vivre fraternellement, dans le respect mutuel et harmonieux des valeurs de chacun.


Jean Bisson – 04 août 2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires