21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 08:48

Bien sûr le problème des retraites a déclenché l’affrontement. Ce chantier n'était pas au programme du candidat Sarkozy. Il s'est imposé lorsque les dérèglements du capitalisme ont précipité les risques d'explosion du système monétaire mondial actuel et par là, les difficultés à équilibrer le budget national des retraites. Or les Français restent conservateurs, arc-boutés aux droits acquis et au statu quo, anxieux dès qu’il est question de profonds changements.

La politique ne doit-elle pas être l'art d’assembler courage réaliste et patiente pédagogie. C’est dans ce domaine que nos gouvernants n’ont pas su, dans leur précipitation, expliquer et préparer l’opinion publique et mettre de leur côté les syndicats. Le second facteur d’échec, c’est probablement que les réformes proposées ne semblent guère se fonder sur une volonté de réelle justice sociale.

Quand les dirigeants, sans montrer l’exemple, demandent aux salariés de payer le train de vie d’un certains nombre de patrons, les retraites dorées de beaucoup trop de privilégiés (dont nos Parlementaires, nos anciens ministres, nos haut-fonctionnaires, etc.), travailler plus et plus longtemps pour une retraite souvent plus modeste, il faut vraiment avoir besoin de lunettes pour ne pas sentir la révolte gronder, la peur de l’avenir étreindre une grande partie de la population, en commençant par les jeunes. S’étonner de voir lycéens et étudiants manifester, c’est ne rien connaître de leur désarroi actuel face à la vie.

Le dialogue social ne s’octroie pas par condescendance. C’est le devoir des élus d’y répondre par la négociation, par le dialogue, par un effort de tous, en commençant par les plus fortunés, par ceux qui, quoique Français, vivent à l’étranger pour ne pas payer d’impôts. Pourquoi ne pas envisager la déchéance de leur nationalité ? Et, sans aller jusqu’à la confiscation de leurs biens, du moins les imposer au lieu de les favoriser grâce aux niches fiscales !

Les élections approchent. Beaucoup s’en souviendront.

Jean Bisson 21 10 2010

Partager cet article

Repost 0

commentaires