30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 23:01

Le Dimanche des Rameaux, commémore pour les Chrétiens,  l'entrée de Jésus dans la Ville sainte de Jérusalem. Une arrivée triomphale, avec haie de rameaux printaniers, sans doute de branchettes d'olivier... La semaine qui s'ouvre ainsi sera cruelle, avec arrestation, du leader encombrant et dérangeant les bien-pensant et doctes religieux en place. Puis il y aura une arrestation, un jugement hâtif, et une mise à mort expéditive suivie d'un ensevelissement d'urgence avant que ne se soit couché le soleil. puis la longue veille de la grande fête de la Pâque, cette fête juive commémorant la passage de la Mer rouge (à pieds secs...)  Bref, l'exploit fameux de Moïse délivrant son peuple de la main de Pharaon, lui redonnant cohésion à travers la grande épreuve de 40 ans d'errance dans les vastes déserts. Puis enfin la terre promise...

Au premier degré, cette épopée humaine du peuple hébreu, avec Moïse et son frère Aaron, peut surprendre. Si l'on en fait une lecture symbolique et qu'on lui fournisse un éclairage religieux, les récits bibliques de l'Exode, sont une puissante fresque des relations difficiles et souvent tendues, entre Dieu et le peuple choisi. Un peuple, souvent ingrat, qui a du mal à saisir les messages du ciel, qui s'adonne au culte du veau d'or, qui pourtant bénéficie de la manne et de l'eau qui jaillira du rocher... Mais un peuple en errance...

Au second degré, n'est-ce pas la situation de toute l'humanité qui suit ce même chemin cahotant dans sa vie quotidienne, dans sa violence qui émerge à toute occasion, dans ses incompréhensions, dans ses querelles entre membres d'une même famille, voire les procès qu'on intente contre des proches, dans ses oppositions politiques et ses divisions religieuses... 

Dans cette conjoncture, comment les croyants - de plus en plus minoritaires - vont-ils vivre cette période de fête religieuse? On s'offrira des chocolats, des Œufs de Pâques, comme tout le monde! Pour autant, en France, la campagne électorale se poursuivra, sans observer sans doute la célèbre "trêve du pâtissier"... Et Dieu devra parfois se contenter de la part du pauvre! 

Jean Bisson - 31 03 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires